Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Flash Info

  • Flash CSE de mars 2024

    Version bilingue en anglais.

    C'est un numéro spécial international, destiné à tous les salariés.

    Vous trouverez également des conseils avisés destinés aux salariés qui traversent une période d'intercontrat, dont le nombre s'accroit actuellement dans certaines agences.

    Bonne lecture

    Lire la suite

  • Flash CSE de février 2024

    Stop au mépris des salariés Akkodis !


    SOMMAIRE

    Lire la suite

  • Flash CSE de janvier 2024

    AU SOMMAIRE du magazine joint:

    Page 1 – Les vœux de l’équipe CGT
    Page 2- Pourquoi l’accord de gestion des parcours professionnels d’AKKA ne mérite pas la signature de la CGT AKKODIS
    Page 5 – Perte de sens chez AKKODIS
    Page 6 – La CGT AKKODIS est maintenant sous Discord, les contacts et les liens

    CGT - FlashCSE - Janvier 2024.pdf

  • Flash CSE de décembre

    SOMMAIRE

    En direct des NAO salaires, page 1

    Chez Akka un turn-over qui fait tourner la tête, page 2

    Congés payés en arrêt maladie : C’est la loi, page 3

    AKKODIS : Handiwashing ou la Parole sans les Actes, page 4

    Halte aux massacres à Gaza et en Cisjordanie ! Cessez le feu total et permanent, protection du peuple palestinien ! page 5

    Lire la suite

  • Solidarité avec le peuple palestinien

    La CGT AKKODIS appelle à se rassembler lors de la Manifestation de solidarité avec le peuple palestinien le 2 décembre partout en France !
    En effet la CGT est signataire du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens et nos revendications sont :
    – Halte aux massacres à Gaza et en Cisjordanie:
    – Cessez-le feu total, immédiat et permanent !
    – Arrêt définitif des bombardements et des déplacements forcés de la population !
    – Levée immédiate, complète et durable du blocus de Gaza !
    – Protection du peuple palestinien à Gaza et en Cisjordanie !

    Retrouvez les nombreux points de rassemblement en France à cette adresse: https://www.cgt.fr/actualites/international/halte-aux-massacres-gaza-et-en-cisjordanie

     
  • Elections professionnelles UES AKKA: votez CGT

    Merci à toutes et à tous !
    Grâce à votre vote, la CGT est toujours un syndicat représentatif au sein de l’UES AKKA France mais non majoritaire !
    Le taux de participation au 1er tour était faible, 25% de votants, n’a pas permis de désigner des élus car la loi exige au moins un taux de 50%.
    Il n’est pas trop tard !
    Un deuxième tour sera organisé du mardi 7 au 14 novembre
    À vos marques !

    Lire la suite

  • Flash CSE d'octobre

    Retrouvez des articles contre l'Inhumanité au Travail chez AKKA:

    • Premier Fléau : L'équilibre vie professionnelle / vie privée bafoué
    • Deuxième fléau : Le Micro-Management ou Management Toxique
    • Troisième Fléau : La Non-Prise en Compte des Risques Psychosociaux

     

    Lire la suite

  • Flash CSE septembre 2023

    Retrouvez des articles sur :

    • les forfaits jours
    • salariés ou anciens salariés d'AKKA : portez-vous partie civile avec la CGT

     

    Lire la suite

  • Lettre ouverte aux salariés : Appel à candidature pour les prochaines élections – Tour de France à la rencontre des salariés

    Bonjour les salariés,
     
    La Direction relance le processus des élections professionnelles CSE sur le périmètre de l’UES AKKA. Nous aurions préféré que ce soit sur le périmètre AKKODIS, qui correspond à une réalité de terrain, mais voilà, 4 organisations syndicales ont signées l’accord d’organisation des élections et c’est parti pour un dépôt des listes du 1er tour avant le 4 octobre.
    Le délai est donc court.
     
    Nous vous joignons l’appel à candidature, ainsi que le lien vers l’inscription pour des sessions d’une heure en visio « découvrir la CGT » : formation-decouvrir-la-cgt-formulaire-dinscription-1642440460
     
    Nous envisageons de faire un tour de France pour aller vous rencontrer. L’idée est d’aller où vous travaillez (lieu de mission, agence), ou vous donner rendez-vous dans une union locale CGT de proximité.
     
    Nous avons besoin de vous pour l’organisation. Je vous rassure, si vous le souhaitez vous pouvez nous aider tout en restant discret sur votre engagement, vous nous le direz.
    Déjà nous vous sollicitons pour vous porter candidat ou candidate sur une liste CGT AKKA.
     
    Ensuite, pour chaque étape du tour de France, nous aimerions aller là où vous travaillez :
    • il nous faudrait annoncer l’étape préalablement à vos collègues pour qu’ils ne soient pas surpris de nous voir débarquer. Donc si vous avez la liste de vos collègues d’AKKODIS, nous sommes preneurs, nous les contacterons
    • il faudrait réserver une salle.
      • Si vous connaissez une union locale CGT de proximité, il nous faudrait un contact à cette UL.
      • Sinon ou en complément
        • si vous êtes en agence, nous sommes preneur de nom du chef d’agence
        • si vous êtes en mission chez un client, et que la CGT y est implanté (regardez les panneaux d’affichage syndicaux), nous sommes preneur du nom d’un responsable syndical, nous lui demanderons de nous inviter et de nous aider à tracter
    Nous ferons notre tour de France en fonction des réponses évidemment, en privilégiant vos lieux de travail. Ce projet est donc à construire.
     
    Vous pouvez nous écrire sur le courriel de contact cgtakka.france at gmail.com (discrétion assurée) ou en téléphonant sur le téléphone de la CGT 06 67 95 74 61.
     
    Bien cordialement,
     
    Le secrétaire général adjoint CGT AKKA

  • "L'AKKAsse sociale" - Saison 4 Épisode 4 - Akka/Akkodis met fin aux instances représentatives du personnel

    L'AKKAsse sociale - Saison 4 Episode 4

     

    Décembre 2022

    Des sujets graves sont évoqués dans les différentes instances des filiales du groupe Akka dont particulièrement au CHSCT EKIS France qui a mandaté le cabinet Syndex pour une expertise "Risque grave", refusée catégoriquement par la direction jusqu'à assigner le CHSCT au tribunal judiciaire.

    Cette expertise avait été votée suite au suicide d'un salarié toulousain de la filiale d'Akka /Akkodis.

    Le 19 décembre, la direction d'Akka décide de mettre fin à toutes les instances d'Akka unilatéralement.

    Cette décision étant totalement illégale, seul un juge ayant le pouvoir de cette décision si et seulement s'il doit statuer sur cette question, la CGT Akka a adressé à plusieurs reprises un rappel au Droit à la direction puis saisi les inspections du travail.

    Les inspections du travail de Nanterre Paris La Défense, Lyon et Toulouse ont adressé un courrier commun d'injonction de reprise des instances dès le 23 décembre puis, ayant essuyé un refus, un deuxième courrier le 9 janvier 2023 en demandant, pour chacune des injonctions, de les partager aux représentants du personnel.

    Bien évidemment, la direction d'Akka s'est bien gardée de partager de tels courriers, alors que celle-ci fait croire à tout son personnel (service RH, encadrement, managers, etc.) qu'elle peut décider de mettre fin à des instances sans aucun jugement !

    Nul n'est censé ignorer la Loi.

    Les CE/CSE d'Akka Ingénierie Produit, d'Akka High Tech, d'Akka I&S, d'Aéroconseil et d'Ekis France ont assigné les sociétés respectives filiales du groupe Akka au Tribunal Judiciaire. La CGT s'est portée partie intervenante afin de condamner la direction d'Akka. L'audience prévue initialement le 14 février a été renvoyée au 7 mars à la demande de la direction. Il est évident que la direction d'Akka veut faire passer cette affaire après les élections professionnelles.

    En attendant, le personnel "encadrant" d'Akka se rend ainsi complice de ce management toxique en harcelant les représentants du personnel par des propos tels que : "Vous n'êtes pas sans savoir que vous n'avez plus d'heures de délégation puisqu'il n'y a plus d'instances!", et jusqu'à modifier les pointages des représentants pour les mettre en "intermission" sur l'outil interne d'Akka, ce même outil que l'inspection du travail a pointé du doigt, dans ses mises en demeure de décembre 2021, car illégale.

    Nous connaissons trop bien la gestion du personnel en "intermission" à Akka/Akkodis qui fera l'objet de l'épisode 5 de la saison 4 de notre série "L'AKKAsse sociale"...

     

    Télécharger le courrier d'injonction des inspections du travail du 23 décembre 2022

    Télécharger le courrier d'injonction des inspections du travail du 9 janvier 2023

    cgtakka.jpg

  • Communication de la CGT AKKA pour les élections professionnelles - UES AKKA France

    Télécharger notre communication de campagne

     

    20230214-CGTAKKA-RECTO-COMMUNICATION_ELECTIONS.jpg

  • 2020/2022 : rétrospective des Flash CSE - La CGT Akka au plus proche des salarié.e.s

    Cliquer sur l'image pour télécharger le Flash CSE de la CGT Akka

     

    1er Avril 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/00/504170438.2.pdf

    FLASH-CSE-TITRE.png

    10 Avril 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/01/1820844528.pdf

    20200410-CGT_FLASH_CSE_AKKAHT-UESAKKAFrance.jpg

    Mai 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/02/490677953.pdf

    202005-FLASH-CSE-TITRE.png

    Juin 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/02/02/3000429707.pdf

    202006-FLASH-CSE-TITRE.png

    Octobre 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/02/02/2243038358.pdf

    202010-FLASH-CSE-TITRE.png

    Novembre 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/01/916581262.pdf

    20201116-CGT_FLASH_CSE_1ERE-PAGE.jpg

    Mars 2021 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/02/00/3501345148.pdf

    20210301-CGT_FLASH_CSE_AKKAHT-UESAKKAFrance.jpg

    Juin 2021 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/02/3549787720.pdf

    202106-FLASH-CSE-TITRE.png

    Décembre 2021 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/01/02/1902467264.pdf

    20211201-FLASH-CSE-CGTAKKA.jpg

    Janvier/Février 2022 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/00/3565271525.pdf

    20220131-flash-cse-cgtakka.jpg

    Mai 2022 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/02/1780380600.pdf

    202205-FLASH-CSE-1EREPAGE.jpg

    Septembre 2022 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/02/1928977829.2.pdf

    202209-FLASH CSE CGT AKKA.png

    Octobre 2022 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/02/328029491.2.pdf

    202210-FLASH-CSE-TITRE.png

  • CGT AKKA : APPEL A LA MOBILISATION ET A LA GREVE CE JEUDI 19 JANVIER

    banniere-CGT-AKKA.jpg

     

    Comme vous avez pu le constater, la CGT AKKA est depuis plusieurs années et particulièrement ces 3 dernières années, sur tous les fronts (voir notre site internet, notre blog et les réseaux sociaux).

    D’une crise sanitaire, AKKA a contribué à la crise sociale pour sauver les finances des principaux actionnaires qui ont fuit le navire AKKA non pas dans des embarcations de fortune mais bien au chaud dans leur yacht.

    Ainsi le groupe AKKA a compté plus de 1400 départs contraints en 2 ans (2020 et 2021) et plus de 1600 démissions.

    Avec plus de 30% de turn-over et les difficultés à attirer les candidat.e.s, autant vous dire que la réputation d’AKKA est belle et bien connue et reconnue sur le marché !

    Aujourd’hui, face à l’AKKAsse sociale, il n’y a pas 36 solutions, il y en a 2 :

    La Mobilisation et le Droit

    La CGT AKKA appelle tous les salarié.e.s à la mobilisation pour une retraite heureuse, valorisée et en pleine santé non pas en la repoussant encore et encore au gré des différents gouvernements du CAC40 mais dès 60 ans au gré des travailleuses et des travailleurs, pour celles et ceux qui le souhaitent !

     

    « A 50 ans, l’entreprise te fait comprendre que t’es trop vieux/vieille pour te garder et à 60 ans, l’état te fait croire que t’es trop jeune pour t’arrêter ! »

     

    Pour assurer l’équilibre de notre sécurité sociale et de notre pouvoir d’achat par rapport à la montée des prix à la consommation et de l’énergie, il est évident que les salaires doivent être augmentés considérablement.

    La CGT AKKA a demandé dès septembre 2022 l’ouverture des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) portant notamment sur les salaires. La Direction d’AKKA nous a baladé durant des mois en nous assurant que les négociations sur les salaires à AKKA auraient lieu avant la fin de l’année 2022. Au lieu de cela, la Direction a mis fin à toutes les instances représentatives du personnel pour sortir une série de décisions unilatérales issues uniquement de la société MODIS et portant sur des augmentations de salaires dérisoires et discriminantes, distribuées selon la date d’entrée des salarié.e.s, une prime illusoire versée en 2 fois, et des frais professionnelles au rabais !

    Sans consultation des instances représentatives du personnel qu’elle a décidé de supprimer le 21 octobre 2022 pour AKKA Ingénierie Produit, AKKA I&S et AKKA Services, et le 18 décembre 2022 pour AKKA High Tech, Aéroconseil et EKIS, la Direction d’AKKA prend le risque de voir toutes ses décisions unilatérales annulées par la justice et l’obliger ainsi à entreprendre des négociations loyales et sincères.

    En effet, l’AKKAsse sociale se combat par le respect du Droit donc en saisissant les tribunaux.

    La CGT AKKA saisit et/ou aide à saisir la justice dès lors que AKKA s’attaque aux droits des salarié.e.s :

    le tribunal judiciaire lorsqu’il s’agit de l’atteinte aux instances représentatives du personnel,

    le conseil des Prud’hommes pour assister les salarié.e.s qui demandent réparation face à une atteinte à leurs droits individuels,

    le juge d’instruction pour condamner le harcèlement moral institutionnel et permettre à tous les salarié.e.s concernées de se porter partie civile  (détérioration de la santé des salarié.e.s du fait d’actions répétées de représentants de l’employeur pouvant aller jusqu’à la surcharge mentale et physique – burn-out – voire la volonté de nuire à sa propre intégrité physique).

    Priver les salarié.e.s de toute représentation du personnel sous prétexte qu’elle organise les élections professionnelles, demandées depuis des années par la CGT AKKA, est irrecevable, irresponsable et abjecte au vu de la situation dramatique que vivent des salarié.e.s encore plus sous pression, le management soutenant qu’il n’y a plus de représentants du personnel pour les soutenir et les relever.

    La CGT AKKA appelle à la mobilisation, à la solidarité, à venir toutes et tous nous rejoindre dans  la rue dès ce jeudi 19 janvier pour nos RETRAITES, pour nos SALAIRES, contre l’AKKAsse sociale.

     

    Travailler plus pour gagner moins, c’est non !
     

    Pour nos retraites,

    mobilisons-nous dès le 19 janvier

     

    Pour vous inscrire à notre lettre de diffusion : cliquez ICI

    Pour vous syndiquer à la CGT AKKA : cliquez ICI

     

    Contacts CGT AKKA :

    06 67 95 74 61 du lundi au vendredi de 8h à 18h

    cgtakka.france@gmail.com

     

    GRAND EST / PACA : Emanuel (emanuel.lagie@gmail.com)

    GRAND OUEST / SUD-OUEST : Franck (franck.cgtakka@gmail.com)

    NORD / ILE-DE-FRANCE : Emanuel (emanuel.lagie@gmail.com) et Franck (franck.cgtakka@gmail.com)

     

    Télécharger l'appel de l'intersyndicale à la mobilisation 

    Télécharger l'appel à la mobilisation et candidatures élections professionnelles

    Télécharger le tract CGT national

    Télécharger le tract CGT : la réforme, un danger pour les femmes !

    Télécharger le tract CGT : Attention danger pénibilité !

    Comment faire grève ? Télécharger la marche à suivre

     

    Simulateur et Pétition, cliquez sur l'image ci-dessous :

    petitionContreReformeRetraite.jpg

  • CGT AKKA - Réunions d'informations avec Maître RILOV devant les sites AKKA/AKKODIS de Blagnac et Paris La Défense

    Téléchargez la communication de la CGT AKKA : 202210-FLASH_CSE-CGT-SPECIAL_RPS-SALAIRES.pdf

    202210-FLASH-CSE.png

     

    REUNIONS D’INFORMATIONS

    en présence de Maître RILOV, avocat au Barreau de Paris


    Mardi 11 octobre 2022 de 12h30 à 14h00

    devant le site AKKA/AKKODIS de Blagnac Andromède,

    7 boulevard Henri Ziegler


    Jeudi 27 octobre 2022 de 12h30 à 14h00

    site AKKA/AKKODIS de Paris La Défense,

    devant la tour Pacific, 11/13 cours Valmy

    Ces deux premières réunions ont pour but de vous informer sur la possibilité d’engager une action au Conseil de Prud’Hommes (CPH) en vue de faire annuler la clause de mobilité du contrat de travail, ainsi que sur le harcèlement moral dont vous, ou un collègue, êtes actuellement victime, comme vécus par de nombreux salariés en intermission.

    Venez nombreuses et nombreux !

    Téléchargez la communication de la CGT AKKA : 202210-FLASH_CSE-CGT-SPECIAL_RPS-SALAIRES.pdf

    Cela concerne tous les salariés : licenciés depuis moins de 2 ans pour réparation ou présents pour stopper la pression durant la période d’intermission, par exemple. La mobilité contrainte est un des facteurs de risque primaire ayant des conséquences directes sur la santé. La crise de France Telecom de 2008/2011 (hyper-stress, burn-out, suicides) a été stoppée dès que la direction a mis fin aux mobilités forcées (métier et géographique) en février 2011. L'arrêt du 30/09/2022 de la cour d’appel de Paris reconnaît sans ménagement le « harcèlement institutionnel caractérisé » des ex-dirigeants qui ont mis en place « une politique ayant pour effet de créer pour tout le personnel un climat anxiogène ». Ainsi, à la question de savoir si « les dirigeants d'une grande entreprise peuvent se voir reprocher des faits de harcèlement moral résultant non pas de leurs relations individuelles avec leurs salariés mais de la politique d'entreprise qu'ils avaient conçue et mise en œuvre », la cour répond donc clairement « oui » (Sources : Les Echos -  Le Monde).

    La société Matis, devenue AKKA High Tech, a pourtant été condamnée sur cette clause abusive de mobilité dès 2012, clause dite "nulle" encore utilisée par le groupe AKKA pour licencier des salariés « non rentables ».

    Autre bataille, autre facteur de risque primaire : la surcharge de travail. Voir l'impact destructeur sur les salariés de Renault en 2006/2009 : « la cour d'appel de Versailles a reconnu en 2011 la "faute inexcusable" de l'entreprise Renault, responsable du suicide d'un ingénieur survenu en octobre 2006. Les juges ont reproché à l'entreprise de n'avoir pas eu conscience de la gravité de la situation du salarié et de n'avoir mis en place ni système d'évaluation des risques psychosociaux ni mesure de la charge du travail. »  Un outil de décompte des heures travaillées doit être mis à disposition par AKKA aux salariés permettant le paiement et le suivi de leurs heures supplémentaires et ainsi prévenir la surcharge de travail.  

    3ème facteur de risque important : la dévalorisation salariale.

    Des salariés ne sont pas au bon coefficient et/ou ne sont pas cadres malgré la détention d'un diplôme d'ingénieur, ou sont toujours au coefficient 95  (cadre débutant) malgré des années d'ancienneté et d’expériences, ou bien sont au coefficient 130 alors qu'ils ont un rapport hiérarchique vis-à-vis d'autres salariés que mentionne pourtant le coefficient 150, des salaires avec ancienneté en-dessous du marché faute d'augmentations régulières et conséquentes,  créant un fossé avec les nouveaux embauchés, autrement nommés uniquement le temps de l’embauche … les « talents ». Ces incroyables talents mettront moins de deux ans pour fuir AKKA/AKKODIS et sa politique sociale et salariale déplorable. Le turn-over est actuellement de plus de 28% … !

    Des inégalités salariales femmes/hommes cachées par la direction, présentées par les rapports d'expertise Syndex 2022 sur l'année 2021 au niveau de l'UES Akka France et de la filiale Akka High Tech. Ces inégalités ne figurent par dans les états des lieux décrits dans le projet d’accord égalité professionnelle F/H rédigé par la direction et proposé à la signature aux organisations syndicales d'Akka High Tech. La Direction d’AKKA emploie les mêmes artifices de tromperie et de manipulations pour cacher des réalités honteuses. Heureusement, selon le baromètre Ugict-Cgt/Secafi/Viavoice, une forte proportion de cadres se dit prête à se mobiliser pour défendre les salaires et la retraite : y compris par la manifestation ou par la grève. «A l’opposé de la caricature individualiste qui leur est souvent associée, les cadres se disent ainsi prêts à se mobiliser pour défendre leurs droits », souligne Sophie Binet, secrétaire générale de l’Ugict-Cgt. Collectivement, y compris par la grève  pour obtenir une augmentation de salaire (35%). Ils sont encore plus nombreux à s’y déclarer prêts pour défendre leur retraite (42%), motivés par leur opposition à un report de l’âge légal : une majorité (56%) souhaite en effet un rétablissement de l’âge de départ à 60 ans, avec une prise en compte des années d’études, financée par une mise à contribution des dividendes (53%).  Nous vous invitons à lire cette étude. Vous pourrez compter sur la CGT afin d’organiser la mobilisation pour le Bien-Être au Travail, pour obliger l’employeur à veiller à la santé et à la sécurité de ses salariés, pour la revalorisation des salaires et pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

    Rejoignez-nous nombreuses et nombreux lors de nos réunions d’informations du 11 et du 27 octobre…

    « L'avenir n'est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire. » (Henri Bergson)

  • La Direction d'AKKA/AKKODIS exclut les représentants des CHSCT/CSSCT du Comité de coordination RPS !

    Communication adressée le 23/09/2022 aux représentants du personnel d'Akka, membres des CHSCT/CSSCT et organisations syndicales,

    Copie :  Inspections du travail

     

    Pourquoi la CGT Akka est absente du comité de coordination RPS créé par la Direction d’Akka ?

     

    Selon la Direction, le premier enjeu du plan d’action RPS et donc de ce comité est de « Fédérer les principaux acteurs autour de la démarche collaborative (coordination des actions et visibilité de la démarche) » (présentation faite le 16/09/2022 aux membres de la commission de suivi de l'accord 2012 sur la prévention des risques psychosociaux et de la Qualité de Vie au Travail).

    Pourtant, cette même Direction n'a pas laissé le choix aux membres du comité de groupe d'Akka pour la constitution de ce comité de coordination RPS : les membres devaient décider de la présence de représentants des organisations syndicales ou de représentants des CHSCT/CSSCT des filiales d'Akka mais pas les deux !

     

    Définition de "fédérer" selon le Larousse : "Rassembler, regrouper autour d'un projet commun : Fédérer les énergies."

    Définition de "fédérer" selon la Direction d'Akka : désunir, réduire, restreindre ("pour éviter d'être trop nombreux" : argumentaire apporté par la Direction le 16/09/2022).

     

    La Direction défend sa définition comme elle peut en prétextant qu'elle ne veut pas d'un comité « à 30 ou 40 personnes », a t’elle déclaré le 16/09/2022. Encore de la manipulation quand nous savons qu'1 représentant CHSCT/CSSCT pour les 6 filiales représente au total : 1 x 6 = 6 personnes, soit un comité de 22 personnes (16 actuellement + 6 = 22). Ni 30, ni 40, ni 200! Non 22...

    Si la Direction ne peut travailler ( = imposer ces décisions unilatérales) avec un comité de 22 personnes, comment peut-elle prétendre travailler avec un futur CSE unique composé de minimum 30 élu.e.s titulaires et 30 élu.e.s suppléants!?!? Nous comprenons mieux ses réticences et ses fautes dans l'organisation des élections professionnelles dans l'UES Akka France attendues par les salarié.e.s et leurs représentant.e.s depuis tant d'années.

     

    Si la Direction avait laissé le choix au comité de groupe d'intégrer des représentants des organisations syndicales ainsi que des CHSCT/CSSCT, il est évident que les membres du comité de groupe auraient opté pour cette option naturelle au vu du sujet très important et urgent que représente la prévention des RPS.

     

    Aujourd’hui, non seulement la Direction d’Akka affirme à tort que le comité de groupe n’existe plus mais aussi elle remet la cause de l'absence de représentants des CHSCT/CSSCT aux membres du comité de groupe qui « a validé cette gouvernance » et refusait encore le 16/09/2022 malgré notre argumentaire de les intégrer et malgré nos interventions en CSE AKKA High Tech.

     

    Deuxième enjeu du plan d’actions RPS :

    « Définir une gouvernance claire et acceptée (instances paritaires et pluridisciplinaires) »

     

    Cette gouvernance n’a pas été acceptée mais imposée par la Direction. Quel employeur pourrait se permettre d’écarter les représentants des CHSCT/CSSCT pour établir un plan d’actions RPS ?!?

     

    Nous réclamons que les membres du comité de groupe, toujours existant, demande l'organisation d'une réunion extraordinaire afin de voter cette option permettant d'intégrer légitimement les représentants des CHSCT/CSSCT à ce comité de coordination, en plus des représentants des organisations syndicales.

     

    Nous demandons que chaque CHSCT/CSSCT désigne un de ses membres pour participer au comité de coordination RPS.

     

    Nous ne donnerons aucune légitimité à ce comité dépourvu des représentants des CHSCT/CSSCT de chacune des filiales du groupe AKKA France.

     

    Mensonges et manipulations sont encore les moyens utilisés par cette direction pour installer le cabinet d'expertise de leur choix, un cabinet qui n'aurait jamais travaillé pour Akka afin d'éviter toutes interprétations ou malversations et discréditer ainsi leurs résultats.

    Malheureusement, nous apprenons ensuite, lors de la commission du 16/09/2022, que le fameux cabinet choisi est actuellement en contrat avec ADECCO depuis plus de deux.

    Plus rien de surprenant quant à ses manœuvres ayant pour objectif de réduire la voix des représentants du personnel.

     

    La CGT Akka intégrera ce comité ayant  notamment pour but de fédérer lorsque les actions seront en adéquation avec la théorie, lorsque les actes seront cohérents avec la vitrine reluisante que tente de se donner la Direction d’Akka,  à commencer par une composition fédératrice de ce comité de coordination.

     

    Les décisions unilatérales et irresponsables de la Direction sur des sujets aussi importants que la santé et la sécurité des salariés vont à l'encontre de nos valeurs fédératrices.

     

    La CGT Akka

    Logo-CGT-AKKA-482x580-1-249x300.jpg