Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coordination CGT Aéronautique Midi-Pyrénées

  • Aéronautique, secteurs privé et public, fonctions publiques Pas question d'accepter le massacre annoncé de l'emploi !!

     

    image002.jpg

    Jeudi 2 juillet, à partir de 18 Heures à la Bourse du travail de Toulouse

    Grand Meeting pour l'emploi, les salaires et la réduction du temps de travail,

    pour la dignité et une vie meilleure pour toutes et tous !!!

     

    Meeting avec les prises de paroles de tous les  secteurs: Aéronautique ( Airbus et sous traitance, Air France, Aéroport) , des sociétés d'études, des commerces et services, de l'hôpital, de la construction, des services publics .....

     

    Tout le monde à la Bourse du travail pour préparer la riposte et la Gagne !!

     

  • Coordination CGT Aéronautique - Adresse aux salariés de la filière aéronautique en Occitanie

     

    IMG_20200701_233752.jpg

    Imposer d’autres choix pour l’avenir de nos emplois et de notre territoire, c’est possible et légitime ! La CGT appelle les salariés de la filière AERO, du plus petit sous-traitant au plus gros donneur d’ordre à prendre toute leur place dans cette démarche démocratique sous toutes ses formes, en s’inscrivant dans le débat et en se joignant à tous les mouvements de mobilisations coordonnées de la filière pour GAGNER! Afin d’apporter des perspectives d’action coordonnée à cette démarche la CGT appelle l’ensemble des salariés de toutes les entreprises de la filière, et à tous les salariés, privés d’emploi, étudiants, retraités de tous les territoires à s’engager avec conviction et détermination dans: la première JOURNÉE RÉGIONALE D’ACTION organisée partout dans les territoires le jeudi 9 juillet 2020.

     

    Parmi  tous  les  secteurs  touchés,  la  pandémie frappe   deux   piliers   de   l’économie   régionale : l’aéronautique et le tourisme.

    L’aéronautique,  c’est  110 000  emplois  directs constituant le 1er employeur privé dans plusieurs départements. Tout en n’ayant cessé d’alerter sur   les   risques   d’une   économie   dépendante d’une mono industrie, la CGT appelle les salariés à ne pas céder aux discours fatalistes sur le déclin qui  conduirait  au  paradoxe  de  la  région  la  plus épargnée   par   la   crise   sanitaire   mais   la   plus impactée par la crise économique !

    Dans ce cadre, la CGT, 1re organisation syndicale représentative de la Région Occitanie a décidé de s’adresser solennellement à l’ensemble des salariés de la filière, du plus petit sous-traitant au plus grand donneur d’ordre.

    Cette  adresse  de  la  CGT  est  fondée  sur  la conviction  et  la  détermination  que  de  réelles perspectives économiques et sociales sont possibles et  légitimes.  Pour  cela,  la  CGT  a  considéré nécessaire    et    indispensable    d’apporter    les éléments d’analyse et des propositions concrètes à l’ensemble des salariés directement concernés mais  également,  pour  tous  les  emplois  induits. Notre volonté est d’ouvrir le débat démocratique partout  sur  les  lieux  de  travail,  les  territoires en vue de la construire la mobilisation gagnante!

    Téléchargez notre document de synthèse (4 pages) et mobilisons-nous toutes et tous ensemble le 9 juillet pour nos emplois :

    Adresse aux salariés de la filière aéronautique en Occitanie

     

     

  • CGT AKKA - Déclaration de la Coordination CGT de l'Aéronautique : lancement de l'enquête pour refonder la filière aéronautique

    Cher-e-s collègues,

     

    La crise Covid-19 est une crise sans précédent depuis la 2ème guerre mondiale. Elle affecte profondément les économies. Des acteurs mondiaux comme Airbus, dont l’activité dépend principalement du trafic aérien, n’y échappent pas.

     

    Alors que la production est réduite, le vieux réflexe serait licenciements et plans de compétitivités en rognant sur les salaires et les conditions de travail. Nous pensons que d’autres solutions sont possibles. Les salarié-e-s ne doivent pas payer la crise, au contraire, les salarié-e-s sont la solution pour sortir par le haut de la crise.

     

    Forts de nos expertises individuelles et collectives, nous mettons en œuvre nos savoir-faire chaque jour au sein de nos entreprises de l’aéronautique.

     

    C’est pourquoi nous vous proposons ici de répondre à une enquête afin de recueillir votre vision et vos idées quant aux perspectives possibles pour refonder la filière aéronautique, la mettre au service de l’humain et construire un après démocratique, écologique et social dans la société comme dans les entreprises.

     

    >>> Accès à l’enquête en ligne <<<

     

    Date limite pour saisir votre contribution : le 8 juin 2020 au plus tard.

     

    Vous trouverez dans le document joint la déclaration de la coordination CGT de l’aéronautique* relatif au lancement de cette enquête.

    Afin que cette enquête soit diffusée et répondue largement, nous vous encourageons à transmettre ce message aux personnes avec lesquelles vous travaillez.

     

    Pour toute question, merci d’écrire à enquete.aero@laposte.net

     

    Comptant vivement sur votre contribution,

     

    La coordination CGT de l’aéronautique*

     

    ---

     

    * La coordination CGT de l’aéronautique regroupe les syndicats CGT des entreprises suivantes :

    AIRBUS, CAPGEMINI, ALTRAN, AKKA, SOPRA STERIA, EXPLEO, ALTEN, CELAD, AUSY, ADP, MODIS, GFI, LATECOERE, MECAHERS, SOCATA DAHER, LABINAL, RATIER-FIGEAC, SAFRAN ENGINEERING SERVICES

     

    Télécharger notre communiqué : Déclaration de la Coordination CGT de l'Aéronautique

  • 17 OCTOBRE 2018 : Colloque sur la responsabilité sociale et environnementale d’Airbus via sa chaine de sous-traitance

    CGT-AKKA (2).jpg

    Mercredi 17 octobre 2018 de 9h à 16h30.

    Maison de la Recherche à l’Université Jean-Jaurès - UT2J, à Toulouse.

    (Colloque organisé à l’initiative de la Coordination CGT de l’Aéronautique Midi-Pyrénées)

    Vous le savez, non seulement la CGT AKKA défend au quotidien les intérêts des salariés du groupe AKKA mais nous travaillons également, via la Coordination CGT de l’aéronautique Midi-Pyrénées, au niveau du donneur d’ordre principal : Airbus.

    Cette coordination a pour ambition de mettre en lumière cette relation donneur d’ordre / sous-traitant afin de faire évoluer la politique d’achat Airbus.

    C’est pourquoi depuis plusieurs mois la coordination travaille à l’organisation d’un colloque sur ce thème :

     il aura lieu le 17 octobre prochain (9h – 16h30).

     Tous les détails sont dans l’invitation et les documents ci-dessous.

     Sachez que si vous voulez assister à ce colloque, vous avez la possibilité de poser un congé pour formation économique sociale et syndicale.

     C’est un droit méconnu que Macron n’a pas (encore) fait sauter et qui donne à tout salarié un crédit de 12 jours de formation par an que l’employeur ne peut refuser si la demande est faite avant un mois.

    Si cela vous intéresse, vous avez donc la semaine pour faire la demande (contactez un élu qui vous aidera et vous donnera tous les détails).

     

    Vous trouverez également un article sur les dessous du monde Airbus.

    La journaliste a rencontré plusieurs membres de notre coordination aéro pour mener son enquête.

    Cet article est le premier d'une série de 3 à paraitre au chaque semaine sur Médiacités.

    Bonne lecture.

     

    Au plaisir de discuter avec vous de ces thématiques et faire bouger les lignes…

     

    Intervenants :

    • Danielle AUROI, présidente du Forum citoyen sur la RSE, députée porteuse de la loi relative au devoir de vigilance, membre du CCFD,
    • Jean-Marc ZULIANI, Enseignant-chercheur en Géographie économique et industrielle, Université Toulouse Jean-Jaurès,
    • Michel GROSSETTI, Sociologue-chercheur au CNRS, Directeur de Recherche au laboratoire LISST-Cers,
    • Fabrice ANGEI, membre du bureau confédéral de la CGT,
    • Vincent LABROUSSE, CGT GM&S,
    • Delphine MAUREL, Cabinet SYNDEX,
    • Natacha SEGUIN, Cabinet SECAFI (groupe ALPHA),
    • Loïc DESCHAMPS, CGT-ALTRAN,
    • Lionel PASTRE, CGT-Région Occitanie,
    • Coordination CGT de l’Aéronautique : Robert AMADE, Benoît ARTHUYS, Jean-Pierre CAPARROS, Florent COSTE, Xavier PETRACCHI

     

    Contacts et inscriptions :

    coord.aero.cgt.midipy@gmail.com

    cgtakkais@gmail.com

     

    Documents :

    Comm presse 06_09_2018.pdf

    ArticleAirbusMediaCites.pdf

    Plan Campus UT2J.pdf

    Exemple demande de formation.pdf

     

    Les sociétés sous-traitantes d’AIRBUS se sont regroupées pour former la coordination CGT de l’aéronautique Midi-Pyrénées :

    AIRBUS - AIRBUS DEFENCE AND SPACE - AEROCONSEIL - AKKA - ALTRAN - ASSYSTEM - ATOS - AUSY - CAPGEMINI - CIMPA - ECM  - EKIS - EUROGICIEL - FERCHAU ENGINEERING  GFI - IBM - LATECOERE SERVICES - MANPOWER - NRS - OSIATIS-ECONOCOM - SAFRAN - SOGETI HIGH TECH - SOPRA - STERIA - T-SYSTEMS

  • JEUDI 19 OCTOBRE : NOUVELLE JOURNEE DE MOBILISATIONS ET DE GREVES CONTRE LA LOI TRAVAIL XXL

    20171016-JOURNEEDU1910.png

    Télécharger le tract : 20171016 - Tract Loi travail XXL – journée de mobilisation du 19 octobre 2017 (SYNDICOOP.FR).pdf

  • Aéronautique : Les salariés organisent les Etats Généraux de l’Aéronautique à quelques jours du salon du Bourget

    A quelques jours du salon du Bourget, la coordination CGT Airbus et sous-traitants organise les Etats Généraux de l'Aéronautique :

    mercredi 10 juin prochain à 13h
    à la Bourse du Travail
    place Saint-Sernin Toulouse

    voir invitation : Invitation Etats Généraux de l'aéronautique 10 juin 2015.pdf

    Experts, institutions, représentants des écoles et syndicalistes aborderont en détail les conséquences de la baisse de charge du bureau d'études Airbus et essayeront de dessiner les solutions pour sortir de la crise organisée de ce secteur, qui supprime 5000 emplois dans la plus grande discrétion alors que les carnets de commande sont pleins.

    Les directions se satisfont de cette situation où ils se débarrassent de salariés qui ont largement contribué au succès des programmes Airbus dans le but d'augmenter la rentabilité à leurs actionnaires.

    L'Etat ferme les yeux malgré les aides publiques massives qu'il octroie à cette filière (subvention, CIR, CICE).
    Les salariés eux, refusent ce tour de cash-crash et ont décidé de prendre leur destin en main.

    Ils proposent ce colloque qui permettra de montrer l’envers du décor de ce secteur et d'aller au-delà de la communication officielle qui ne manquera pas au cours du salon du Bourget.

    Ce sera aussi un moment de réflexion et d’échange sur les solutions et les pistes de développement industriel pour l’emploi et l’économie régionale.

     

    La Coordination CGT de l'aéronautique

    Les sociétés sous-traitantes d’AIRBUS se sont regroupées pour former la coordination CGT de l’aéronautique Midi-Pyrénées :

    AIRBUS - AIRBUS DEFENCE AND SPACE - AEROCONSEIL - AKKA - ALTRAN - ASSYSTEM - ATOS - AUSY - CAPGEMINI - CIMPA - GFI - IBM - LATECOERE SERVICES - MANPOWER - OSIATIS-ECONOCOM - POLYMONT - SAFRAN - SOGETI HIGH TECH - SOPRA – STERIA

     

    Contacts coordination:

     

    coord.aero.cgt.midipy@gmail.com

     

    Philippe Fernin (Airbus)

    06 03 41 28 10

     

    Robert Amade (Coordination Airbus/Sous-traitants)

    06 11 42 58 18

  • Mercredi 10 juin 2015 : Etats Généraux de l’aéronautique en Midi-Pyrénées

    La coordination CGT Airbus-SSII-ST-BE invite tous les salariés, les syndicats, et les représentants de la société civile

    à participer aux

    Etats Généraux de l’aéronautique en Midi-Pyrénées

     

    le Mercredi 10 juin 2015 de 13h00 à 18h00

    Bourse du Travail, salle Jean JAURES,

    Place St Sernin, Toulouse

     

    Voir ci-après l’invitation : Invitation Etats Généraux de l'aéronautique 10 juin 2015.pdf

     

    Merci de renvoyer votre inscription à :

    Coordination Aéro MidiPy Cgt : coord.aero.cgt.midipy@gmail.com

    CT SSII : CAPARROS Jean-Pierre : jean-pierre.caparros@altran-so.net

    CGT Airbus : Xavier PETRACHI : xavier.petrachi@airbus.com

  • JEUDI 12 JUIN à 12h : PIQUE NIQUE au Rond point de la Crabe - organisée par la Coordination CGT de l’Aéronautique Midi-Pyrénées

    Pour vous informer et nous contacter : coord.aero.cgt.midipy@gmail.com


    Soutenez notre action, signez la pétition :
     https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/m-arnaud-montebourg-pour-la-pr%C3%A9servation-de-l-emploi-organisez-une-table-ronde-sur-l-avenir-de-l-ing%C3%A9nierie-a%C3%A9ronautique

     Les sociétés sous-traitantes d’AIRBUS se sont regroupées pour former

    La Coordination CGT de l’Aéronautique Midi-Pyrénées :

        AIRBUS – ASTRIUM -AEROCONSEIL - AKKA - ALTRAN – ASSYSTEM - ATOS - CAPGEMINI - GFI - IBM - LATECOERE SERVICES - MANPOWER - POLYMONT - SAFRAN - SOGETI HIGH TECH – STERIA

     

    la coordination CGT des sous-traitants d’Airbus en Midi-Pyrénées

    vous convie à rejoindre tous les autres salariés

    pour un pique-nique

    le jeudi 12 juin à partir de 12:00

    au rond-point de la Crabe

    (et c’est nous qui régalons).

     

    venez passer un moment convivial
    échanger et soutenir l’action pour l’EMPLOI et la valorisation de notre TRAVAIL

     

     

    « Ca va mal en ce moment à AKKA ! »

    Qui n’a pas entendu cela lors de son entretien annuel ? C’est ce qui justifierait l’absence d’augmentation depuis des années, la mobilité contrainte et une ambiance de crainte. Il faudrait se contenter de sa situation, aussi précaire soit-elle et ce, malgré tout le travail fourni par chacun.

    A l’heure où le groupe AKKA communique sur ses résultats 2013, et puisque l’aspect financier domine tout, regardons les chiffres d’une année « difficile ».

    Effectivement…AKKA est rentable mais …pas assez !!!

     Télécharger le tract : Tract_coordination_pour_le_12_juin.pdf

     Ca va mal à AKKA ? Tout dépend à qui la Direction s’adresse : aux actionnaires ou aux salariés !

     

    Les filiales du Groupe AKKA vont mal ? Exemple d’AKKA IS : sur 2,4M€ de bénéfices, 2,2M€ sont  reversés à titre de dividendes aux associés soit 91,6% des bénéfices et ZERO pour les salarié-e-s!!

     

    « En ce moment, en plus, ca va mal avec Airbus… »

     

    Les syndicats CGT d’Airbus et des SSII ont formé une coordination de l’aéronautique. Elle dénonce la baisse de charge du Bureau d’Etudes et réalise un travail qui l’a conduite à être reçue fin avril par la préfecture. Les pouvoirs publics s’étonnent des difficultés que rencontrent nos sociétés car depuis 3-4 ans ils ne cessent de prévenir nos directions pour qu’elles s’adaptent à la situation économique.

     

    Qu’a fait notre direction pour anticiper la situation d’aujourd’hui alors qu’elle savait ?

    C’est l’état qui le dit : cette situation est de la responsabilité des directions, qui préfèrent encaisser qu’investir… Aujourd’hui elles n’assument pas leur « stratégie » d’entreprise. Pire, elles nous la font payer, en nous culpabilisant alors que nous n’en sommes pas responsables !

     

    Depuis des mois vos élus CGT dénoncent la gestion des intercontrats, l’absence de politique salariale valorisante, l’absence de perspective en terme d’évolution de carrière,  les économies sur le dos des salariés (frais professionnels),
    vous aident au quotidien et soutiennent les emplois de la filière aéronautique.

    Le 12 juin, venez passer un moment convivial
    échanger et soutenir l’action pour l’EMPLOI et la valorisation de notre TRAVAIL

     

    Parce que l’avenir de la filière aéronautique et spatiale européenne n’est pas si rose qu’il y parait,

    Parce que la patiente et discrète transformation d’Airbus Group en pompe à fric produira des effets désastreux sur nos emplois, sur nos conditions de travail et sur nos conditions de vie,

    Parce que les salariés de la sous-traitance d’étude sont, dès aujourd’hui, les 1ères victimes de cette transformation ; parce qu’ils sont des dizaines déjà - et des milliers bientôt – à perdre leur emploi ou à subir des pressions visant à les faire quitter leur entreprise,

    Parce que la sauvegarde de ces emplois serait économiquement insignifiante pour un groupe aussi prospère qu’Airbus et stratégiquement vitale en ce qui concerne les compétences et le savoir-faire,

    Parce que l’industrie aéronautique et spatiale est un joyau dont la compétitivité est menacée,

    Parce qu’il y a urgence à ce que tout cela se sache et parce qu’il y a urgence à agir,

    Parce que les salariés ont le droit de savoir ce que la CGT sait et parce que la CGT a besoin de faire savoir aux salariés ce qu’elle sait. 

    Pour vous informer et nous contacter : coord.aero.cgt.midipy@gmail.com


    Soutenez notre action, signez la pétition :
     https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/m-arnaud-montebourg-pour-la-pr%C3%A9servation-de-l-emploi-organisez-une-table-ronde-sur-l-avenir-de-l-ing%C3%A9nierie-a%C3%A9ronautique

     

  • Signez la pétition pour la préservation de l’emploi dans l'ingénierie aéronautique !

    Pour signer, cliquez sur le lien suivant : Signez et diffusez la pétition !

    Quel avenir pour l’aéronautique en Midi-Pyrénées ? En France ? En Europe ?

    Quel avenir pour l’emploi dans ce secteur qui compte 9 100 salariés directs en Midi-Pyrénées?

    Quel est l’avenir des Bureaux d’études, des sociétés d’ingénierie dédiées à l’aéronautique, des centres de recherche en aéronautique et spatial, des grandes écoles d’ingénieurs, des centres de formation, notamment à Toulouse et sa région ?

    Airbus a été constitué par la volonté des Etats Français, Allemand, Espagnol plus tard Britannique qui ont construit l’Europe politique et économique.

    En 2013, le Conseil d’administration d’EADS a décidé d’augmenter la part actionnariale. 

    EADS devient Airbus Group, une nouvelle entreprise non plusindustrielle mais financière, dont les objectifs sont réorientés vers les actionnaires.

    Le but aujourd’hui est moins de développer l’activité aéronautique en relevant les défis techniques par des nouveaux programmes d'avion que d’assurer une plus forte rentabilité aux actionnaires coûte que coûte. Ce qui veut dire par tous les moyens, qui passeront par des économies à court terme et par le report des programmes de développement de nouveaux modèles (successeur de l’A320). Si les bénéfices d’Airbus Group vont dans les poches des actionnaires plus que dans l’investissement de nouveaux programmes, ce n’est plus une entreprise digne de ce nom, c’est tout au plus une vache à lait. Les exemples ne manquent pas pour comprendre ce que cela veut dire : Baisse de charge de travail, fermeture d’entreprises, difficultés sociales multipliées dans et hors le secteur aéronautique, ... C’est donc la mise en danger de tout l’outil industriel, souvent cité en exemple en France et incontournable pour la région Midi-Pyrénées.

    Déjà les sociétés de sous-traitance subissent les premières conséquences de ces décisions récentes. Les prévisions des cabinets d’expertise qui travaillent dans le secteur annoncent entre 3000 et 5000 pertes d’emploi sur 7500 postes dans le secteur sur Midi-Pyrénées d’ici 3 ans.

    Nous avons le droit de savoir pourquoi ces changements d’orientation industrielle ont été décidés. Pour quelles nécessités ? Quels seront les impacts pour les salariés, leurs familles, l’économie régionale ou la formation des futurs diplômés ?

    Nous, salariés du secteur, nous voulons savoir, parce qu’il s’agit de nos emplois.

    Nous, habitants de la région, nous le voulons, parce que de près ou de loin nous dépendons de ce tissu industriel.

    Nous, citoyens français, nous le voulons car la situation économique de notre pays dépend de celle de l’aéronautique.

    Pourtant des projets viables, économiquement et socialement justifiés existent. Ils sont dans les cartons et délibérément laissés en sommeil pour réaliser des économies. La coordination a des propositions pour amortir cette baisse de charge. Mais sans le soutien de la population et des salariés, ces projets resteront dans les cartons.

    Aussi nous demandons au personnel politique représentant de l’état de réclamer les explications de cette nouvelle gestion auprès des dirigeants du groupe Airbus. De nous les transmettre. Et si les perspectives désastreuses s’avéraient peu ou prou vraies, nous dire quelles mesures ils prendront pour les compenser.

    Pour que le personnel politique se mette au service des citoyens en informant la population hautement concernée, à travers l’organisation d’une table ronde qui réunira des représentants du patronat, des représentants des organisations syndicales, des acteurs des filières aéronautiques, Signez et diffusez la pétition !

    Pour nous contacter : coord.aero.cgt.midipy@gmail.com