Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Négociations

  • UES AKKA France : "Vous d'abord!"

     

     

    Communication de l'intersyndicale AKKA CFDT-CFTC-CGT : 20170602-TRACT INTERSYNDICAL_CFDT-CFTC-CGT.pdf

     

    Vous d'abord !

    Le 05 avril dernier, la Direction d'AKKA a convoqué l’ensemble des organisations syndicales en vue de négocier un nouveau Protocole d’Accord Pré-électoral pour les élections de l’Unité Economique et Sociale AKKA France.

    D’un côté les syndicats FO, UNSA et CFE-CGC favorables à une organisation des Comités d’Etablissement (CEt) par pôles métiers (Doc, Informatique, Process, etc) que nous appellerons les pro-pôles.

    De l’autre, les syndicats CFDT, CFTC et CGT favorables à une organisation des CEt en régions (les 6 régions connues jusqu’au 17 février 2017), dotés de compétences socio-économiques, que nous appellerons les pro-régions.

    Après plusieurs réunions, la Direction refusant de prendre position et souhaitant qu’une majorité entre les syndicats se dégage, les positions respectives ont engendré un statu quo.

    Rien ne nous paraissant plus démocratique que de tenir compte de votre écoute dans cette situation figée, nous, syndicats pro-régions, avons souhaité engager une démarche constructive basée sur un sondage et avoir votre avis à vous, les Salariés.

    Notre objectif à visée consultative est que vous, les Salariés, soyez acteurs de votre avenir : CEt par pôles métier ou bien CEt par régions ?

    Nous avons soumis cette proposition à nos collègues pro-pôles. L’idée a été immédiatement récusée sous prétexte que vous, les Salariés, n’auriez pas la maturité nécessaire ni les compétences pour apprécier ce qui vous concerne directement.

    Vous, les Salariés, femmes et hommes, responsables de famille, en charge de projets personnels et professionnels, qui vous exprimez lors des élections nationales ne seriez pas en mesure de comprendre les implications d’un choix social pour votre entreprise ?

    Vous, les Salariés, acteurs au quotidien de la vie d’AKKA France, ne seriez pas en mesure de comprendre que des CEt en région peuvent assurer l’équité entre les salariés des différentes sociétés, en termes d’activités socio-culturelles, autoriser leur croissance, avoir des représentants du personnel de proximité, avoir, selon le principe de subsidiarité, des centres de décisions au plus proche des salariés et des spécificités locales ?

    Vos syndicats pro-régions souhaitent revenir à l’essence même de foederare, la racine latine de fédérer, s’allier, unir les Hommes. Car aujourd’hui, nous devons passer du temps de l’intégration des entités à celui de la cohésion des salariés.

    Votre voix doit être consultée et entendue car les idées ne naissent que si elles sont partagées. Aussi, dans les prochaines semaines, nous allons tout mettre en œuvre pour organiser cette consultation.

    Nous invitons d’ores et déjà les syndicats pro-pôles à s’exprimer sur leurs motivations, sur les raisons de leur renoncement à l’expression démocratique.

    Et si une majorité de salariés pro-pôles ressortait de cette enquête d’opinion, nous serions prêts à assumer nos responsabilités pour honorer leur choix.

    Maurice Ricci, notre PDG, nous dit que « le meilleur moyen de prédire l’avenir est de le créer ». Nous pensons que le meilleur moyen de construire votre avenir au sein d’AKKA est de l’exprimer.

  • Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) Cahier des revendications CGT sur le volet salarial et sur le temps de travail

    Introduction

     

    Depuis 2016, les NAO s’articulent autour de 3 volets :

    • la rémunération, le partage de la valeur ajoutée et le temps de travail ;
    • l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et la qualité de vie au travail.

     

     

    La CGT avait souhaité que les négociations aient lieu dans chaque région, sur les périmètres des CEt élus en décembre, pour que les spécificités rencontrées par les salariés dans leurs bassins d’emploi soient toujours abordées et que les accords signés puissent être adaptés par région.

    La Direction a préféré que les négociations se fassent en central au niveau de l’UES. C’est dommage, les données sociales fournies par la Direction sont malheureusement nationales.

     

    Dans les pages qui suivent, voilà les revendications de la CGT AKKA sur le 1er volet :

    • Rémunération
    • Partage de la valeur ajoutée (participation, intéressement, primes)
    • Temps de travail

     

     

    La rémunération et les frais

     

    Les salaires

    Etat des lieux :

    En 2016, le groupe AKKA a généré 41M€ résultat (41 million d’euros). Il va probablement redistribuer aux actionnaires 12M€ via les dividendes. Reste 29M€, la part de la France est de moitié donc 15M€. La CGT revendique une redistribution de 8M€ pour les salariés, ce qui laisse encore un montant important pour assurer la croissance de l’entreprise.

    La CGT revendique :

    • 120€ d’augmentation générale
    • Des augmentations collectives pour les salariés qui n'ont pas eu d'augmentation
      • 1% pour ceux qui n’ont pas eu d'augmentation l'an dernier
      • 2% - - depuis 2 ans (attention l’augmentation de 10€ des AKKA I&S est exclue, c’est une compensation d’une perte, et non une augmentation)
      • 3% depuis 3 ans
      • etc…
    • Des rattrapages collectifs pour les bas salaires et révisant le coefficient
    • Pour les non-cadres en mission : ils font bien souvent le travail des cadres
      • Accéder au statut d’assimilé-cadre
      • Le passage en statuts cadre au bout de 2 ans de pratique
    • Pour tous les cadres
      • Salaire > plafond de la sécurité sociale, soit 3.269 euros en 2017
      • Promotion au coefficient 115 Syntec après 2 ans de pratique
      • Promotion au coefficient 130 pour les salariés expérimentés
      • Promotion au coefficient 150 pour les salariés qui encadrent
    • Des primes individuelles de résultats justifiées par le travail de l’année.

     

    Les frais

    La CGT revendique que :

    • Les frais indemnités kilométriques / repas / déplacements soient alignés sur le barème URSSAF (AKKA est nettement en dessous actuellement)
    • Les salariés puissent voyager pour leur travail sur leur temps de travail
    • Les accidents pour se rendre en mission soient des accidents de travail (conformément à l’obligation règlementaire)
    • Que la Direction retire sa décision unilatérale sur la compensation des temps de trajets excédentaires et ouverture des négociations loyales et sincères sur le sujet
    • L’ouverture d’une négociation sur les frais de déplacement au niveau de l’UES
    • La majoration de la valeur faciale des tickets restaurant de 8,80€ à 9,00€, avec une contribution patronale de 5,38€ (seuil max d’exonération en 2017)

     

    Le partage de la valeur ajoutée

     

    Après avoir consulté les salariés lors de 4 assemblées générales, la CGT annonce qu’elle ne signera pas le projet d’accord d’intéressement car la majorité des salariés consultés estiment que :

    • Le montant estimé est insuffisant (environ 210€ en 2018)
    • La MOP (marge opérationnelle) que la Direction veut calculer l’intéressement n’est pas un indicateur qui représente l’engagement des salariés
    • La répartition de l’enveloppe entre les salariés doit être identique (et non proportionnelle au salaire)

    La CGT revendique que l’enveloppe prévue pour l’intéressement (env 210*5000=1M€) soit transformée en augmentation générale (correspond à 17€ par mois).

     

    Le temps de travail

     

    La CGT revendique:

    • La semaine de 32 h sans diminution de salaire
    • La possibilité de faire les 32 h sur 4 jours, particulièrement pour les salariés qui ne rentrent pas chez eux le soir pour des raison de grand déplacement
    • La validation des congés par le manager de la même entité juridique
    • Faire en sorte qu’un salarié en grève n’ai pas besoin de diffuser cette information aux salariés des autres entités (c’est souvent le cas actuellement, et c’est interdit)
    • Que les déplacements se fassent pendant le temps de travail – et qu’il n’y ait pas de journée de travail > 10h y compris trajets
    • Pour la prise de congés : le respect partout des délais pour validation, que le salarié reçoive les raisons des refus par écrit
      Le respect de la convention collective (Art 26 : qui encourage la prise de congés pendant les vacances scolaires)
    • Que les congés enfant malade (jusqu'au 12 ans) soient rémunérés sur justificatif (article 29 de la CCN) jusqu’au 3ème jour.
      que des Congé puissent être pris sur le même principe par les salariés dont des parents âgés sont dépendants
    • AKKA doit mesurer le temps de travail effectué avec l’heure d’arrivée, la pause de midi, l’heure de départ, en mettant en place dans l’UES d’un outil de pointage (déjà en place chez EKIS, donc à étendre aux autres entités de l’UES).
    • La comptabilisation du temps de travail en heure et non en fraction de journée.
    • La possibilité de pointer les heures supplémentaires et le paiement des heures supplémentaires déjà effectuées cette année

     

     

     

    Ces revendications sont issues directement de nos échanges avec les salariés, qui nous interrogent par mail ou qui viennent nous rencontrer.

    Si vous avez des questions, vous pouvez nous contacter, vous serez les bienvenus.

    La force de nos propositions exposées en négociation vient de vous.

  • AKKA ou l'Avare...Il est l'Or....il est l'Or de négocier l'intéressement...Mon Seign'Or !!

    AKKA a décidément du mal à partager ses beaux résultats avec ses salariés, ces AKKA'riens qui voudraient prendre dans la caisse des dividendes, l'Or destinés aux actionnaires...

    AlORs, il est évident qu'à l'Or des négociations Monseign'Or AKKA sORt de sa calculette des fORmules magiques qui aboutissent malOReusement inexORablement à des miettes !

    Que Diable !, crache Monseign'OR AKKA aux négociatORs, des miettes certes...mais des miettes d'Or, ce n'est point rien pour nos chers AKKA'riens que nous avons depuis des années fORt démunit de tout et de rien car en terme d'avantages sociaux, c'est le grand désert alORs sachez profiter et accepter ce que nous vous concédons avec doulORs.

    Et si, Mon Seign'Or AKKA, on pouvait imaginer établir une règle de calcul identique pour l'intéressement à celle pratiquer pour les dividendes ?.... serions-nous OR sujet ?

    Téléchargez notre tract sur ces négociations en cours : 20170201-Tract-Interessement-V2.pdf

  • AKKA NEGOCIATIONS HANDICAP

    L’entreprise souhaite renouveler l’accord groupe Handicap.
    Elle a ouvert le 8 décembre des négociations, avec comme objectif d’aboutir à un accord très rapidement.
    Cet accord permettra à AKKA et son service Handicap d’affecter un budget aux salariés handicapés et aux sous-traitants employant des travailleurs handicapés.
    Ce budget prévu est plutôt important (estimé à 3 millions d’euros sur les 3 prochaines années).
    La CGT tient à ce qu’il soit dépensé à bon escient, et en priorité au profit du personnel d’AKKA (par rapport aux partenaires extérieurs).
    Concernant la sensibilisation des salariés, la CGT souhaite que les campagnes de communication (appli Handicap, goodies, papier glacé) voient leur audience mesurée, ainsi que leur adhésion et leur retour sur investissement.
    Il faut prévoir de faire chaque année une enquête auprès des travailleurs handicapés pour les consulter sur l’action « Handicap » d’AKKA. Prévoir aussi d’ouvrir un forum à destination des salariés handicapés.
    La CGT souhaite également introduire dans l’accord un effort sur le maintien dans l’emploi de travailleurs souffrant de difficultés psychiques (suite à un burn-out par exemple).

    Télécharger notre tract : 20170201-Tract-Handicap-V6.pdf

  • Négociations AKKA en cours sur la gestion des emplois et des parcours professionnels (GEPP): revendications de la CGT

    Tous les 3 ans, une négociation doit s'engager sur la gestion des emplois et des parcours professionnels et sur la mixité des métiers portant sur :

    • la mise en place d'un dispositif de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ;

    Lire la suite

  • AKKA IS - NAO salaires 2016 : propositions constructives de la CGT face à une Direction Générale...dépourvue d'actions!

    Vous trouverez ci-après les propositions de la CGT AKKA IS relatives aux Négociations Annuelles Obligatoires présentées à la Direction :

    Lire la suite

  • Permanences représentants du personnel et syndicales en mars

    Bonjour,

    Ces permanences s’adressent à vous, salariés d'AKKA.

    Lire la suite

  • CGT AKKA IS - Négociation Egalité Professionnelle : nos revendications

    logocgt3D.jpg

    Les négociations concernant l'Egalité Professionnelle ont débuté le 3 décembre 2015 à AKKA IS.

    Cette première réunion avait pour but la présentation par la Direction du bilan du plan d'action en 2015 et l'approche envisagée par la Direction afin d'identifier d'éventuelles inégalités professionnelles F/H.

    La prochaine réunion de négociation devrait avoir lieu le 29 janvier (pas de convocation à ce jour).

    La CGT AKKA IS a adressé à la Direction les revendications suivantes : Egalité professionnelles - Revendications de la CGT AKKA IS - Janvier 2016.pdf

    Salarié-e-s d'AKKA IS, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos témoignages et vos remarques : cgtakkais@gmail.com

  • AKKA IS - NAO 2014 : propositions constructives de la CGT face à une Direction Générale totalement fermée

    Vous trouverez ci-après les propositions de la CGT AKKA IS relatives aux Négociations Annuelles Obligatoires envoyées ce jour à la Direction :

    20140407-Revendications-CGT-AKKAIS-NAO2014.pdf

    La Direction nous avait soumis sa proposition d'une enveloppe consacrée aux augmentations individuelles de 0,5% de la masse salariale.

    La Direction devrait commenter nos propositions lors de la prochaine réunion de "négociations", ou plutôt de "rencontre", le 25 avril à 14h15.

    N'hésitez pas à nous laisser des commentaires !