Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CGT AKKA IS/HIGH-TECH

  • CGT AKKA - RASSEMBLEMENT DES SALARIE.E.S DEVANT LES LOCAUX DE AKKA BLAGNAC

    Télécharger le tract CGT AKKA : 20201126-RASSEMBLEMENT-CGT-AKKA.pdf

    RASSEMBLEMENT DES SALARIE.E.S AKKA

    JEUDI 26 NOVEMBRE 2020 de 12h00 à 13h30

    à AKKA Blagnac Andromède 7 BD Henri Ziegler

    VOUS ÊTES TOUTES ET TOUS CONCERNE.E.S,  en mission ou pas!

    Aujourd'hui vous avez une mission...et demain, que se passera-t'il si vous êtes en intermission ?

    Vous êtes en activité partielle depuis le 20 mars ? Venez nous retrouver pour en parler!

    Vous êtes en télétravail, vous avez la parole !

    Vous êtes sans mission? Quelles sont les perspectives ? Quelles évolutions possibles ?

    Où sont les 1150 salarié.e.s concerné.e.s par l'éventuel PSE dont parle la Direction Générale d'AKKA ?!?

    Vous craignez d'être concerné.e.s ?

    Parlons-en !

    L'isolement n'est pas la solution !

    Retrouvons-nous toutes et tous ensemble devant les locaux d'AKKA à BLAGNAC ANDROMEDE !

    JEUDI 26 NOVEMBRE 2020 de 12h00 à 13h30

    à AKKA Blagnac Andromède 7 BD Henri Ziegler

    Avec la présence de : 

    La Coordination CGT Aéronautique

    L'Union Départementale CGT 31

    Rassemblement déclaré à la Préfecture de la Haute-Garonne

     

    IL Y A URGENCE SOCIALE !

     

    La Direction d’AKKA ne cesse de rappeler aux organisations syndicales la menace d’un PSE et la suppression de 1150 postes pour tenter de faire passer des mesures à la charge des salariés. Depuis des années, des millions d’euros ont été accumulés par AKKA au titre du CICE (Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi) sans aucun compte à rendre aux pouvoirs publics et à nous, les contribuables, et au titre des bénéfices dont la très grande majorité ont été détournés en dividendes et en rachats d’entreprises, et rien, pas 1 euro, pour les salarié.e.s.

    Quand tout va bien, AKKA refuse d’intégrer les salariés à la réussite de l’entreprise

    Quand ça va mal, AKKA s’en prend directement à ses salarié.e.s !

    C’est ça l’esprit « Corporate » ? C’est comme ça que AKKA veut sortir de cette crise ? ... en sacrifiant ses propres salarié.e.s, aussi bien les « fonctionnels » (managers, commerciaux, services recrutement, assistantes de gestion, services RH, etc.) et les salarié.e.s « sans missions », aujourd’hui ou demain, du fait de l’abandon des projets par les donneurs d’ordre profitant de l’aubaine de cette crise pour réduire considérablement leurs coûts et augmenter très vite leur rentabilité.

    La CGT refuse ce chantage à l’emploi et demande que cesse la CASSE SOCIALE !

    Une casse sociale qui a démarré à AKKA depuis plusieurs mois sur toute la France : ruptures de période d’essai illicites, chantages au licenciement, insuffisances professionnelles (soudaines), mobilités imposées en quête de refus de missions découlant sur des licenciements pour faute, etc.

    La CGT AKKA appelle à la mobilisation des salariés pour défendre leur emploi, les salaires, nos métiers et les valeurs de l’entreprise si souvent mis en avant par son PDG : AMBITION, RESPECT et CONFIANCE.

    Aujourd’hui, sur le terrain à AKKA c’est :

    aucune AMBITION, aucun RESPECT donc aucune CONFIANCE.

    MOBILISONS-NOUS !

     

    20201126-1ERE-RASSEMBLEMENT-CGT-AKKA.jpg

    Documents pour participer au RASSEMBLEMENT

    1) Il s'agit d'un rassemblement déclaré en préfecture

    Par conséquent, munissez-vous de l'attestation dérogatoire en cochant la case 1 (déplacement professionnel) : attestation-de-deplacement-derogatoire.pdf

    Ajouter à la main en bas de page  " Déplacement dérogatoire sur le fondement de l’article 3 du décret du 29 octobre 2020, dans le cadre  du rassemblement déclarée à la Préfecture de Haute-Garonne devant mon entreprise :

    AKKA, 7 bd Ziegler à Blagnac (31) ". 


    Ou alors, vous agrafez la « declaration Rassemblement AKKA.docx » à compléter : declaration Rassemblement AKKA.docx

     

    2) Munissez-vous de l'appel CGT (ce document recto/verso : 20201126-RASSEMBLEMENT-CGT-AKKA.pdf)


    3) Pour plus de précisions, vous avez également
    l'extrait du décret du 29 octobre 2020 avec son article 3 qui précise que vous pouvez participer au rassemblement (à prendre avec vous si vous le jugez utile) : Extrait Décret 29 octobre 2020 pour manif.pdf

     

     

    20201126-2NDE-RASSEMBLEMENT-CGT-AKKA.jpg

    PROCHAINES ASSEMBLEES GENERALES DES SALARIE.E.S AKKA

    En visio-conférence : Vendredi 27 novembre à 17h00

    En visio-conférence : Lundi 30 novembre à 12h00 LE HAVRE

    Inscription par mail à cgtakka.france@gmail.com avec votre adresse mail professionnelle AKKA

    Vous voulez une ASSEMBLEE GENERALE sur votre établissement/région ?

    Contactez-nous ! cgtakka.france@gmail.com

     

    Retrouvez l’actualités des Assemblées Générales sur :

    http://cgtakkais.hautetfort.com 

    Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos communications sur vos adresses mails personnelles.

     

  • CGT AKKA : FLASH CSE CGT AKKA du 16 Novembre 2020

    Télécharger le Flash CSE CGT AKKA du 16 NOVEMBRE 2020

    Sommaire :

    L’EDITO de la CGT AKKA - « Quand le Sage désigne la Lune, l’idiot regarde le doigt »…

    La CGT AKKA se mobilise !

    ASSEMBLEES GENERALES

    Après la communication anxiogène d’AKKA, la CGT a fait le choix de la transparence...

    Sondage CGT AKKA : Le télétravail, c'est oui... mais pas n'importe qui, pas n'importe quand, pas n'importe comment, et pas à n'importe quel prix !

    Suivi de l’occupation des effectifs AKKA France

    La nouvelle vague … mais pas selon Godard ni Truffaut

    Vos Droits :

         - A l’attention de tous les salariés qui se déplacent et ceux qui vont devoir partir en déplacement…

         - Rappel : Vous avez un litige et besoin d'un avocat?

    La Revue de Presse

    Refusons la victoire des géants d’Internet ! Vive le « Made in Chez Moi » !

     

     

    20201116-CGT_FLASH_CSE_1ERE-PAGE.jpg

  • CGT AKKA - Vos contacts régionaux CGT AKKA

    Télécharger le document en format PDF :

    20201116-CGT-FLASH_SPECIAL_CONTACT-CGTAKKA.pdf

    20201116-CGT-FLASH_SPECIAL_CONTACT-CGTAKKA.jpg

  • Samedi 14 novembre 14h Episode 2 Forum Aéro FSEA : De la mono-industrie aux projets d'avenir. Quelles stratégies pour l'emploi ?

    Samedi dernier 7 novembre, plus de 60 personnes se sont connectées pour le premier atelier consacré aux besoins sociétaux et aux compétences de l'aéronautique. Cette visioconférence interactive a permis de faire émerger des propositions concrètes dans une ambiance bienveillante et constructive. Le document produit sera diffusé prochainement.

     

    Pour poursuivre cette expérience, rejoignez-nous encore plus nombreux avec le lien ci-dessous ce samedi 14 novembre à partir de 14h pour l'épisode 2 : "De la mono-industrie aux projets d'avenir. Quelles stratégies pour l'emploi ?". La crise du COVID a des conséquences économiques majeures, notamment pour le secteur aéronautique. Ces dernières semaines les annonces de suppression d'emploi s'accumulent, en particulier dans notre région très spécialisée dans cette filière. Nous voulons sortir de cette impasse par le haut. Il est possible de trouver des solutions ensemble qui permettent la diversification de l'activité sur le territoire, qui répondent aux enjeux sociaux et environnementaux, en redonnant du pouvoir d'agir aux salariés et aux citoyens.

    https://us02web.zoom.us/j/83382983011?pwd=WXhXUFRFZTZ0eDRqUGVzNStRSUJJZz09 

    ID de réunion : 833 8298 3011 
    Code secret : 893656 
     
    Vous trouverez la video du Forum Social et Environnemental de l'Aéronautique du 10 octobre  sur le youtube du collectif [https://www.youtube.com/watch?v=yfoEGk5sEdM&list=PLcBhmy35r9xXQqFTJUAvoDsD3QBlppNXp]

     

    Ensuite, le 21 novembre, l'épisode 3 sera  : Les enjeux sanitaires et environnementaux. Quel transport aérien pour demain?

    Dans l'attente, nous vous souhaitons une bonne semaine.

    Cordialement,

    Les organisateurs du "Forum social et environnemental de l'aéronautique".

    [https://www.facebook.com/aerodemain]

     

    Le collectif "Pensons l'Aéronautique pour Demain" regroupe la Coordination CGT de l'aéronautique, Le collectif des salariés de l’aéronautique (ICARE), le Manifeste pour l’Industrie (MAI), L’atelier d’écologie politique (Atécopol), Le Collectif Contre les Nuisances Aériennes de l'Agglomération Toulousaine (CCNAAT), Attac Toulouse, La Fondation Copernic, L’Université Populaire de Toulouse et Les Amis du Monde Diplomatique.

  • CGT AKKA - Organisation des Assemblées générales des salariés AKKA

    962008819.jpg

     

    Point suite à la 1ère réunion de "négociation APLD" du jeudi 5 novembre :

    Cette réunion a été une véritable réunion d'observation et d'analyse. La Direction a exposé des pistes à moindre coût pour Akka en les faisant supporter du coup aux salariés pour jauger les organisations syndicales, toujours avec la même stratégie de laisser planer le couperet du PSE pour supprimer 1150 emplois si aucun accord n'est trouvé.
    Nous espérons que tous les syndicats ne cèderont pas à l'inacceptable par la stratégie de la peur en abandonnant celle de l'union et de la Solidarité pour la défense de tous les salariés.
    La CGT a réaffirmé sa volonté de participer aux échanges dans l'objectif de maintenir tous les emplois et par l'APLD tel que l'accord de branche le permet, avec possibilité de PSE uniquement de départs volontaires et rupture conventionnelle collective.
    Après l'observation, le bras de fer va débuter. Les prochaines réunions auront lieu les jeudis après-midi. 

     

    Au programme cette semaine 46:
    Lundi 9/11 : Commission Exécutive (CE) de la CGT AKKA
    Mardi 10/11 : CE CGT AKKA (suite)
    Jeudi 12/11 : 2ème réunion de "négociation APLD"
    Vendredi 13/11 :
    17h00 Assemblée Générale des syndiqués CGT AKKA (visio-conférence)

     

    A venir....

    semaine 47 :

    Lundi 16/11:

    Flash CSE CGT AKKA Novembre 2020

    Jeudi 19/11: 3ème réunion de "négociation APLD"

     

    semaine 48 : ASSEMBLEES GENERALES (présentiel et visio-conférence)

    Jeudi 26 novembre :

    Assemblée Générale des salariés AKKA de 12h00 à 13h30 - En présentiel : à AKKA Blagnac Andromède 7 BD Henri Ziegler (juste avant la 4ème réunion de « négociation APLD » avec la Direction Générale

    Sous réserve de l’autorisation des pouvoirs publics

    Pour y participer : les consignes (déplacement et respect des gestes barrières) seront en ligne sur notre site : http://cgtakkais.hautetfort.com/

     

    Vendredi 20 novembre :

    Assemblée Générale des salariés AKKA à 17h00 - En visio-conférence : inscription réservée aux salariés AKKA à effectuer par mail à cgtakka.france@gmail.com via votre adresse mail pro akka.


    Au programme :
    Etat des lieux suite aux 3 réunions de "négociation APLD" (5, 12 et 19/11)
    Questions/Echanges
    Propositions
    Votes

    Revue de presse

    03/11/2020 LA TRIBUNE DE TOULOUSE : « Aéronautique : plus d'un millier d'emplois menacés chez Akka Technologies à Toulouse »
    https://toulouse.latribune.fr/entreprises/social/2020-11-03/aeronautique-plus-d-un-millier-d-emplois-menaces-chez-akka-technologies-a-toulouse-861331.html

    03/11/2020 REVOLUTION PERMANENTE : CASSE SOCIALE « Aéronautique. 1150 emplois menacés chez Akka Technologies Toulouse »
    https://www.revolutionpermanente.fr/Aeronautique-1150-emplois-menaces-chez-Akka-Technologies-Toulouse

    3/11/2020 LA LETTRE M : « Plus de 1 000 emplois menacés à Toulouse chez Akka »
    http://www.lalettrem.fr/actualites/plus-de-1-000-emplois-menaces-toulouse-chez-akka

    04/11/2020 FRANCE3 REGIONS : « Aéronautique : 1.150 postes menacés chez Akka Technologies à Blagnac »
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/aeronautique-1150-postes-menaces-akka-technologies-blagnac-1891136.html

    4/11/2020 FRANCE BLEU : « Aéronautique : 1.150 postes menacés chez AKKA technologies à Blagnac »
    https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/aenonautique-1150-postes-menaces-chez-akka-technologies-a-blagnac-1604520749

    05/11/2020 La matinale de France Bleu Occitanie du 05/11/2020 :
    https://www.dailymotion.com/video/x7x9feh

    06/11/2020 LE JOURNAL DES ENTREPRISES : « Chez Akka Technologies, direction et syndicats se donnent un mois pour éviter un plan social »
    https://www.lejournaldesentreprises.com/occitanie/article/chez-akka-technologies-direction-et-syndicats-se-donnent-un-mois-pour-eviter-un-plan-social-642794

    06/11/2020 LA DEPECHE DU MIDI : « Blagnac. Akka : "Nous ferons tout pour limiter les départs »
    https://www.ladepeche.fr/2020/11/06/akka-nous-ferons-tout-pour-limiter-les-departs-9185389.php

    07/11/2020 ACTUTOULOUSE : « Toulouse. Devant la menace d'un plan social, ces salariés dénoncent une injustice face à Airbus »
    https://actu.fr/occitanie/blagnac_31069/toulouse-face-a-la-menace-d-un-plan-social-ces-salaries-denoncent-une-injustice-face-a-airbus_37318159.html

    08/11/2020 TOULECO : « Aéronautique. Chez Akka, direction et syndicats entament les négociations »
    https://www.touleco.fr/AKKA,29886

    12/11/2020 LA TRIBUNE : "Aéronautique : "Nous ne voyons pas la fin de cette crise" (Paolo del Noce, CEO France d'Akka)"

    12/11/2020 RADIO MON PAÏS : "La direction d'AKKA menace de supprimer 1150 postes. La CGT s'insurge contre ce chantage à l'emploi."

  • Le PDG et le CEO d'AKKA de passage à Toulouse Jeudi 8 octobre !

    2946255549.jpg

    Mauro Ricci, PDG d'AKKA, et Paolo Del Noce, CEO AKKA France, passeront jeudi 8 octobre matin dans les locaux d'AKKA à Blagnac Andromède pour y rencontrer des représentants des organisations syndicales.

    Une nouvelle occasion pour la CGT AKKA de condamner le Plan de Destruction de l'Emploi orchestré par cette Direction qui ose profiter de l'argent publique (dispositif Activité partielle, Crédit Impôt Recherche, Formation, etc.) tout en jetant en pâture des centaines de salarié.e.s partout en France. Sur Toulouse, 150 à 200 salarié.e.s sont concerné.e.s par ces départs forcés, 1 millier d'emplois en France pourraient être concernés.

    Mais que viennent faire ces deux personnes parmis les gueux et autres akkariens si ce n'est encore de quémander de l'argent public ou rechercher des âmes vierges futurs investisseurs pour éponger les dettes importantes d'AKKA (3) et qui pourraient encore croire en des vertus saines chez AKKA.

    Comme en 2009, AKKA sacrifie en toute illégalité ces propres salarié.e.s (1) (2) pour retrouver à très court terme une meilleure santé... financière afin de rassurer sa mère nourricière...la Bourse.

     

     Communiquez-nous vos messages destinés à la Direction que nous partagerons lors de notre rencontre jeudi 8 octobre de 11h à 12h à Andromède Blagnac!

     

    cgtakka.france@gmail.com

     

    (1) https://blogs.mediapart.fr/nicolas-sene/blog/181111/la-douteuse-gestion-de-la-crise-dakka-technologies
    (2) https://tribunedelyon.fr/2012/03/05/akka-technologies-encore-condamne-par-les-prudhommes/

    (3)https://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/pepites-pipeaux-akka-technologies-2807-1265859.html

  • CGT AKKA : Le Flash CSE du 1er Octobre est sorti !

    Télécharger le FLASH CSE CGT AKKA du 1er Octobre 2020

    L'Edito : Le Plan de Destruction de l'Emploi chez AKKA, pour vous protéger.... Contactez-nous!!!!

    L'occupation des effectifs à AKKA

    L'accord sur l'APLD (Activité Partielle de Longue Durée) 

    La rubrique "Vos droits" (très appréciée, merci pour vos retours!) 

    "Un si bel été... "

    Une nouvelle rubrique : "Les brèves"

    "À quand le jour d'après?"

    Télétravail : la CGT obtient l'ouverture de négociations pour un accord national interprofessionnel ! 

    IMG_20201003_070500.jpg

     

  • Télétravail : la CGT obtient l’ouverture de négociations !

     

     

    RELATIONS PRESSE CONFÉDÉRALES
    01 55 82 82 73 / presse@cgt.fr /www.cgt.fr
     
    COMMUNIQUÉ DE PRESSE
     
     
     
    Télétravail : la CGT obtient l’ouverture de négociations !
     
    Après une période où une grande partie des salarié.e.s ont été contraint.e.s de mener une activité
    professionnelle depuis leur domicile, la question du télétravail s’est imposée comme un véritable débat national.
    Qu’il ait été apprécié ou non, il fut pour toutes et tous subi. Ce mode d’activité nécessite un accord national
    interprofessionnel pour être véritablement du télétravail.
    Chaque télétravailleuse et chaque télétravailleur doit pouvoir bénéficier, a minima, de droits garantis afin d’éviter
    tout arbitraire ou toute pratique de dumping social. Il faut penser l'organisation du travail et le management en
    conséquence et à partir de ce que sont, aujourd’hui, les usages des technologies du numérique et du digital.
    Depuis 2005 (date du dernier accord national interprofessionnel), le télétravail a connu de fortes évolutions qui
    ont fait l’objet d’un « diagnostic partagé », lors de la concertation de 2017. Ce texte, signé unanimement
    (employeurs et syndicats), liste les sujets qui devaient faire l’objet d’une nouvelle négociation… Il était donc
    désormais absolument nécessaire de construire des protections pour accompagner les évolutions liées aux
    nouvelles conditions d’exercice du télétravail au sein d’un Accord National Interprofessionnel.
    Après de multiples relances de notre part et de la part d’autres organisations syndicales, le patronat
    consent enfin à ouvrir ce sujet à la négociation !
    Pour la CGT, l’urgence est de mettre en place, via un accord majoritaire, des dispositions normatives
    qui couvrent indistinctement l’ensemble des télétravailleur.euse.s, des itinérant.e.s et des
    travailleur.euse.s mobiles, quels que soient leur secteur d’activité, leur catégorie professionnelle et/ou
    leur métier.
    Ainsi, un cadre commun doit prioritairement porter sur :
    la définition des règles juridiques applicables au télétravail ;
    l’articulation entre « travail régulier », « occasionnel » et « informel » ;
    le « droit à la déconnexion » ;
    l’organisation du travail ;
    la sécurité des données professionnelles et la protection des données personnelles ;
    la mobilité, la multiplication des lieux de travail et l’essor prévisible des tiers-lieux ;
    l’impact de l’encadrement de proximité et la nécessité de relations basées sur la confiance ;
    l’égalité entre les femmes et les hommes ;
    la prise en compte du handicap ;
    la question des « aidants familiaux ».
    C’est ce type d’accord qu’il faut mettre en place avant tout autre accord de branche et/ou d’entreprise. Il
    permettra d’assurer à toutes et tous un socle de droits opposables et de rendre impossible toute forme informelle
    de télétravail c’est-à-dire sans accord négocié ou sans avenant au contrat de travail.
    Avec la perspective de négociations, une première étape est franchie, elle est à mettre au crédit de la
    détermination de la CGT à gagner des droits nouveaux, au regard des évolutions du monde du travail !
    La CGT portera dans ces futures négociations l’exigence de progrès qu’attendent de nous les
    salarié.e.s !
     
    Montreuil, le 22 septembre 2020
  • Accord branche APLD : La CGT a signé !

    logo3DCGTAKKA.jpg

    La CGT a signé l'accord du 10 septembre 2020 relatif au dispositif spécifique d’activité partielle pour la branche des Bureaux d'Etudes Techniques, des Cabinets d'Ingénieurs-conseils et des Sociétés de Conseil.

    Le présent accord ouvre le droit aux entreprises de la branche à bénéficier des dispositions relatives à la mise en place de l’activité partielle liée à la pandémie de la Covid-19.

    Cet accord a été signé par l’unanimité des organisations patronales et syndicales, hormis FO, le 10 septembre 2020.

     

    Télécharger l'Accord du 10 septembre 2020 relatif au dispositif spécifique d’activité partielle

     

  • Réunion publique Jeudi 16 juillet 2020 - 18h - 19h30 Bourse du travail - Place St-Sernin Toulouse

    Réunion publique

    Jeudi 16 juillet 2020 - 18h - 19h30

    Bourse du travail - Place St-Sernin Toulouse

    Conférence de Presse à 17h30 salle 103

    IMG_20200715_214527.jpg

     

    La Coordination CGT de l'Aéronautique a pu réaliser une première synthèse de son enquête :

    Plusieurs enseignements sont à retenir. Ils confortent la démarche de la CGT :
    • L'enquête est représentative : plus d’un millier de réponses, de tous âges, de toutes les catégories socio-professionnelles, de toutes les entreprises, de toutes les métiers et de tous les bassins d'emplois de la filière aéronautique ont participé
    • Les salarié.e.s sont conscient.e.s des enjeux et ont la volonté de participer à la construction de solutions pour préparer l’avenir de l’aéronautique
    • La défiance envers le système est très nette vis-à-vis de sa capacité à proposer des solutions. A contrario, les salarié.e.s estiment que c’est en se regroupant que nous nous pourrons nous faire entendre.

    Pour rappel : le lien vers l'enquête :
    https://framaforms.org/aeronautique-le-monde-dapres-cest-maintenant-interne-

    La démarche sera prolongée demain jeudi 16/07 à 18h à la bourse du travail (place Saint-Sernin Toulouse)

    FB_IMG_1594842739994.jpg

    FB_IMG_1594842747025.jpg

     

     

  • Bataille pour l'emploi, la CGT appelle à la mobilisation générale Public - Privé!

    FB_IMG_1594233899654.jpg

     

    Tous ensemble lançons la mobilisation demain Jeudi 9 juillet à 12H à Blagnac (Rond Point Dewoitine, restauration prévue), manifestation jusqu'à l'Aéroport!
    Éviter le pire ne suffit pas, Il faut imposer le meilleur!
    Pas un emploi supprimé, augmentation des salaires, des pensions et minima sociaux, passage aux 32 heures hebdomadaires sans perte de salaire , des statuts et droits pour tous !

  • INFO CGT Spécial Aéronautique

     

    IMG_20200701_233752.jpg

    La crise du Covid19 déploie ses effets dans la filière aéronautique : les annonces de licenciements et d'Accords de Performance Collective se succèdent. Nous le réaffirmons, la réorganisation de la filière, si elle est laissée à la logique de rentabilité actionnariale des entreprises et aux options économiques du gouvernement (qui reviennent à payer des licenciements avec de l'argent public), elle aura pour objectif unique le retour à la rentabilité et pour méthode principale la baisse des salaires et les suppressions de postes.    

    Ces logiques ne sont pas à la hauteur des urgences sociales et écologiques actuelles, qui s’imposent :

    • Diversifier la production pour répondre aux besoins de la population et sauver l'emploi des territoires
    • L'adapter rapidement pour répondre aux enjeux écologiques

    Maintenant que les donneurs d’ordres principaux annoncent la suppression d’emplois, les sous-traitants vont en faire de même.

    Malgré les valeurs qu’il affiche, le groupe AKKA ne va pas être plus vertueux que les autres.

    Nous pensons que les salarié.e.s doivent contrebalancer ces logiques en gagnant leur droit légitime de décider ce qui doit être produit et dans quelles conditions dans la filière. Et apparemment nous sommes nombreux à le penser : l'enquête sur l'avenir de l'aéronautique que nous avons lancée a été renseignée par plus de 1100 personnes en quelques jours !

    Nous avons donc le choix : soit subir et accompagner les régressions sociales et les pertes d’emploi, soit s’exprimer, faire valoir nos intérêts et proposer des solutions.

    A la CGT, nous avons choisi !

    Nous invitons tous.tes les salarié.e.s du groupe AKKA à affirmer que leur voix doit être entendue en participant à la marche pour l’emploi :

     

    Le jeudi 9 juillet prochain RDV 12h au départ du rond-point Dewoitine (Airbus Blagnac, côté tramway).

    Nous marcherons en direction de l’aéroport ou un repas sera organisé. Une autre marche partira de l’entreprise Derichebourg également vers l’aéroport.

     

    Il est important que le plus de monde possible soit présent pour peser sur les annonces à venir, montrer que les salarié.e.s sont mobilisé.e.s et ont des solutions à apporter.

    ****************************
    PREMIERE ANALYSE DE L’ENQUETE CGT SUR l’AVENIR DE L’AERONAUTIQUE:

    Nous remercions l'ensemble des participant.e.s à l'enquête pour avoir pris le temps de répondre. Beaucoup ont exposé leurs idées et proposé des solutions, des activités alternatives, fournissant une masse de données que nous vous restituerons durant l'été au fur et à mesure de son analyse. C’est un succès qui montre que les salarié.e.s ont des solutions à apporter

    L'étape suivante sera de construire sur la base des résultats de l'enquête des propositions concrètes pour un avenir démocratique, écologique et social de la filière aéronautique. Nous inviterons pour cela les salariés de toute la communauté de travail à participer à des groupes de travail organisés en septembre, aux côtés d’autres parties prenantes (ONG, associations, citoyens) qui agissent sur les territoires et dans le champ de l'écologie.

    Voilà déjà quels enseignements nous pouvons en tirer :

    https://syndicoop.fr/mutuelle/wp-content/uploads/sites/10/2020/07/CGT-resultatsenqueteMondeDApres-01.07.2020-2.pdf

     

    L’ANALYSE ET LA DEMARCHE DE LA CGT FACE A CETTE CRISE :

    Pour tout comprendre sur les enjeux de cette période inédite :

    https://syndicoop.fr/mutuelle/wp-content/uploads/sites/10/2020/07/4pagesAERO-PlanActionCGT-blagnac-v2.pdf

  • CGT Airbus Toulouse - RASSEMBLONS-NOUS !

    image002.jpg

     

    Faisant suite aux annonces de suppression d’emplois, nous vous communiquons la déclaration CGT qui sera lue cet après-midi en CSE-C. La CGT refuse que l’industrie aéronautique et l’emploi soient sacrifiés.
    Aujourd'hui, jeudi 2 juillet, une réunion d’information syndicale est organisée au M90 à 11h par FO, CFE-CGC et CFTC. La CGT demandera à s’exprimer à cette occasion car nous souhaitons organiser la riposte à ces annonces dans l’unité de tous les syndicats présents dans Airbus. Nous vous invitons à nous rejoindre sur place et d’ors et déjà à réserver le 9 juillet à 12h pour participer au rassemblement du secteur aéronautique proposé par la CGT au Rd point Dewoitine (Arrêt Tram 2 Nadot).

     

    DECLARATION CSE-C JEUDI 2 JUILLET

    NON AUX SUPPRESSIONS D’EMPLOI

    AIRBUS casse l’emploi et met en danger toute la filière aéronautique

    10 ans de carnet de commande, 7600 avions à construire, un plan de soutien à la filière de 15 milliards et pourtant AIRBUS veut dégager plus de 17 000 salariés (15 000 dans l’aviation commerciale et 2600 dans la défense et l’espace) !

    Déjà des centaines d’intérimaires au niveau d’Airbus et des milliers de salariés au niveau de la filière ont perdu leur emploi. C’est un très mauvais signal envoyé par Airbus qui va déclencher par effet domino restructurations et licenciements dans toute la filière.

    Derrière chaque emploi, il y a un savoir-faire. La casse des emplois est une catastrophe sociale mais aussi industrielle. Certes il y a une baisse d’activité pendant une période dont personne ne peut prédire la durée, mais celle-ci devrait être compensée par du chômage partiel longue durée rémunéré à 100% ou du partage du temps de travail sans perte de salaire pour maintenir l’emploi. C’est ce qui permettrait de maintenir les capacités de la filière pour faire face lors de la reprise d’activité sans accentuer la pression sur les salariés ou à repartir dans une politique de délocalisation inacceptable. Et que dire des risques pris sur la qualité des produits si des savoir-faire sont perdus.

    La CGT propose que les départs de salariés en retraite anticipée soient tous compensés par des embauches. Ainsi Airbus contribuerait à répondre aux attentes des jeunes de tous niveaux de qualification et profiterait de la période de baisse de charge pour les former.

    Un plan de soutien sans contrepartie

    Le plan de soutien à la filière consacre plus de 10 milliards aux compagnies aériennes pour limiter les retards dans les livraisons. Mais avant de mesurer les impacts positifs, Airbus profite de la situation pour massacrer l’emploi dans sa volonté de rassurer le « marché » des spéculateurs boursiers. Voilà ce qui arrive quand le gouvernement refuse de mettre des contreparties aux aides publiques.

    Une partie du plan de soutien est consacrée à l’innovation pour réduire l’impact de l’aviation sur l’environnement. Là encore, pas de contreparties demandées par le gouvernement. On peut légitimement craindre que cet argent permette aux donneurs d’ordre comme Airbus d’économiser sur les investissements autofinancés dans la R&D. Pourtant, il est de la responsabilité d’Airbus, notamment, de prendre sa part dans une aviation bas carbone. 

    Pendant deux décennies, Airbus a engrangé des bénéfices considérables mais essentiellement dilapidés dans la rétribution des actionnaires par le biais des dividendes et des opérations de rachat / destruction d’actions. Les salariés ont déjà payé un lourd tribut à la crise sanitaire (congés forcés, rattrapage d’heures, activité partielle...). Mais là encore, les accords signés l’ont été sans contraintes notamment pour protéger l’emploi.

    Airbus est en train de transformer une crise conjoncturelle en crise structurelle. Il faut empêcher le massacre de cette filière en commençant par interdire les licenciements et les externalisations d’activités ou de cessions de sites.

    La CGT est favorable à une riposte à ces annonces dans l’unité de tous les syndicats présents dans Airbus.

    La CGT demande au gouvernement (l’Etat est actionnaire et est pourvoyeur de fonds pour la filière) d’agir au plus vite pour stopper ces décisions qui auraient des impacts sociaux, industriels et économiques catastrophiques.

    Pour refuser la casse d'un pan industriel stratégique pour la France et pour l’Europe, la CGT appelle les salariés d’Airbus et de toute la filière à se mobiliser en se rapprochant des organisations CGT au sein de leur entreprise ou de leur territoire.

    Declaration CSE-C jeudi 2 juillet 2020.pdf Declaration CSE-C jeudi 2 juillet 2020

  • Aéronautique, secteurs privé et public, fonctions publiques Pas question d'accepter le massacre annoncé de l'emploi !!

     

    image002.jpg

    Jeudi 2 juillet, à partir de 18 Heures à la Bourse du travail de Toulouse

    Grand Meeting pour l'emploi, les salaires et la réduction du temps de travail,

    pour la dignité et une vie meilleure pour toutes et tous !!!

     

    Meeting avec les prises de paroles de tous les  secteurs: Aéronautique ( Airbus et sous traitance, Air France, Aéroport) , des sociétés d'études, des commerces et services, de l'hôpital, de la construction, des services publics .....

     

    Tout le monde à la Bourse du travail pour préparer la riposte et la Gagne !!

     

  • Coordination CGT Aéronautique - Adresse aux salariés de la filière aéronautique en Occitanie

     

    IMG_20200701_233752.jpg

    Imposer d’autres choix pour l’avenir de nos emplois et de notre territoire, c’est possible et légitime ! La CGT appelle les salariés de la filière AERO, du plus petit sous-traitant au plus gros donneur d’ordre à prendre toute leur place dans cette démarche démocratique sous toutes ses formes, en s’inscrivant dans le débat et en se joignant à tous les mouvements de mobilisations coordonnées de la filière pour GAGNER! Afin d’apporter des perspectives d’action coordonnée à cette démarche la CGT appelle l’ensemble des salariés de toutes les entreprises de la filière, et à tous les salariés, privés d’emploi, étudiants, retraités de tous les territoires à s’engager avec conviction et détermination dans: la première JOURNÉE RÉGIONALE D’ACTION organisée partout dans les territoires le jeudi 9 juillet 2020.

     

    Parmi  tous  les  secteurs  touchés,  la  pandémie frappe   deux   piliers   de   l’économie   régionale : l’aéronautique et le tourisme.

    L’aéronautique,  c’est  110 000  emplois  directs constituant le 1er employeur privé dans plusieurs départements. Tout en n’ayant cessé d’alerter sur   les   risques   d’une   économie   dépendante d’une mono industrie, la CGT appelle les salariés à ne pas céder aux discours fatalistes sur le déclin qui  conduirait  au  paradoxe  de  la  région  la  plus épargnée   par   la   crise   sanitaire   mais   la   plus impactée par la crise économique !

    Dans ce cadre, la CGT, 1re organisation syndicale représentative de la Région Occitanie a décidé de s’adresser solennellement à l’ensemble des salariés de la filière, du plus petit sous-traitant au plus grand donneur d’ordre.

    Cette  adresse  de  la  CGT  est  fondée  sur  la conviction  et  la  détermination  que  de  réelles perspectives économiques et sociales sont possibles et  légitimes.  Pour  cela,  la  CGT  a  considéré nécessaire    et    indispensable    d’apporter    les éléments d’analyse et des propositions concrètes à l’ensemble des salariés directement concernés mais  également,  pour  tous  les  emplois  induits. Notre volonté est d’ouvrir le débat démocratique partout  sur  les  lieux  de  travail,  les  territoires en vue de la construire la mobilisation gagnante!

    Téléchargez notre document de synthèse (4 pages) et mobilisons-nous toutes et tous ensemble le 9 juillet pour nos emplois :

    Adresse aux salariés de la filière aéronautique en Occitanie