Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CGT AKKODIS - Page 3

  • "L'AKKAsse sociale" - Saison 4 Épisode 4 - Akka/Akkodis met fin aux instances représentatives du personnel

    L'AKKAsse sociale - Saison 4 Episode 4

     

    Décembre 2022

    Des sujets graves sont évoqués dans les différentes instances des filiales du groupe Akka dont particulièrement au CHSCT EKIS France qui a mandaté le cabinet Syndex pour une expertise "Risque grave", refusée catégoriquement par la direction jusqu'à assigner le CHSCT au tribunal judiciaire.

    Cette expertise avait été votée suite au suicide d'un salarié toulousain de la filiale d'Akka /Akkodis.

    Le 19 décembre, la direction d'Akka décide de mettre fin à toutes les instances d'Akka unilatéralement.

    Cette décision étant totalement illégale, seul un juge ayant le pouvoir de cette décision si et seulement s'il doit statuer sur cette question, la CGT Akka a adressé à plusieurs reprises un rappel au Droit à la direction puis saisi les inspections du travail.

    Les inspections du travail de Nanterre Paris La Défense, Lyon et Toulouse ont adressé un courrier commun d'injonction de reprise des instances dès le 23 décembre puis, ayant essuyé un refus, un deuxième courrier le 9 janvier 2023 en demandant, pour chacune des injonctions, de les partager aux représentants du personnel.

    Bien évidemment, la direction d'Akka s'est bien gardée de partager de tels courriers, alors que celle-ci fait croire à tout son personnel (service RH, encadrement, managers, etc.) qu'elle peut décider de mettre fin à des instances sans aucun jugement !

    Nul n'est censé ignorer la Loi.

    Les CE/CSE d'Akka Ingénierie Produit, d'Akka High Tech, d'Akka I&S, d'Aéroconseil et d'Ekis France ont assigné les sociétés respectives filiales du groupe Akka au Tribunal Judiciaire. La CGT s'est portée partie intervenante afin de condamner la direction d'Akka. L'audience prévue initialement le 14 février a été renvoyée au 7 mars à la demande de la direction. Il est évident que la direction d'Akka veut faire passer cette affaire après les élections professionnelles.

    En attendant, le personnel "encadrant" d'Akka se rend ainsi complice de ce management toxique en harcelant les représentants du personnel par des propos tels que : "Vous n'êtes pas sans savoir que vous n'avez plus d'heures de délégation puisqu'il n'y a plus d'instances!", et jusqu'à modifier les pointages des représentants pour les mettre en "intermission" sur l'outil interne d'Akka, ce même outil que l'inspection du travail a pointé du doigt, dans ses mises en demeure de décembre 2021, car illégale.

    Nous connaissons trop bien la gestion du personnel en "intermission" à Akka/Akkodis qui fera l'objet de l'épisode 5 de la saison 4 de notre série "L'AKKAsse sociale"...

     

    Télécharger le courrier d'injonction des inspections du travail du 23 décembre 2022

    Télécharger le courrier d'injonction des inspections du travail du 9 janvier 2023

    cgtakka.jpg

  • Communication de la CGT AKKA pour les élections professionnelles - UES AKKA France

    Télécharger notre communication de campagne

     

    20230214-CGTAKKA-RECTO-COMMUNICATION_ELECTIONS.jpg

  • Contre la réforme des Retraites : Grève, congé, RTT de 2h... et Manifestations du jeudi 16 février 2023

    A BORDEAUX, PARIS, TOULOUSE, LYON, partout en France,

    Mobilisation générale contre la réforme des Retraites !

    Carte des mobilisations en France : cliquer ICI

    20230216-BORDEAUX.jpg

    20230216-PARIS.jpg

    20230216-TOULOUSE.jpg

    20230216-LYON.jpg

     

    Questions et réponses : pour animer des débats publics sur la réforme des retraites

    banniere-CGT-AKKA.jpg

  • 2020/2022 : rétrospective des Flash CSE - La CGT Akka au plus proche des salarié.e.s

    Cliquer sur l'image pour télécharger le Flash CSE de la CGT Akka

     

    1er Avril 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/00/504170438.2.pdf

    FLASH-CSE-TITRE.png

    10 Avril 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/01/1820844528.pdf

    20200410-CGT_FLASH_CSE_AKKAHT-UESAKKAFrance.jpg

    Mai 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/02/490677953.pdf

    202005-FLASH-CSE-TITRE.png

    Juin 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/02/02/3000429707.pdf

    202006-FLASH-CSE-TITRE.png

    Octobre 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/02/02/2243038358.pdf

    202010-FLASH-CSE-TITRE.png

    Novembre 2020 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/01/916581262.pdf

    20201116-CGT_FLASH_CSE_1ERE-PAGE.jpg

    Mars 2021 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/02/00/3501345148.pdf

    20210301-CGT_FLASH_CSE_AKKAHT-UESAKKAFrance.jpg

    Juin 2021 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/02/3549787720.pdf

    202106-FLASH-CSE-TITRE.png

    Décembre 2021 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/01/02/1902467264.pdf

    20211201-FLASH-CSE-CGTAKKA.jpg

    Janvier/Février 2022 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/00/3565271525.pdf

    20220131-flash-cse-cgtakka.jpg

    Mai 2022 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/02/1780380600.pdf

    202205-FLASH-CSE-1EREPAGE.jpg

    Septembre 2022 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/02/1928977829.2.pdf

    202209-FLASH CSE CGT AKKA.png

    Octobre 2022 : http://cgtakkais.hautetfort.com/media/00/02/328029491.2.pdf

    202210-FLASH-CSE-TITRE.png

  • Appel à la grève et à la mobilisation Mardi 7 et Samedi 11 février 2023 : Soyons encore plus nombreux.ses!

    Télécharger le tract d'appel à la grève et à la mobilisation

    20230207-01-APPEL-MANIF-07ET1102.png

    20230207-02-APPEL-MANIF-07ET1102.png

  • Une réforme contre les femmes

    Analyse détaillée de la CGT concernant l’impact du projet de réforme des retraites sur les femmes. 

    Cliquer sur l'image :

    ugict-retraite-femmes.jpg

  • Elections professionnelles : la CGT Akka sur tous les fronts!

     

    IMG_20230121_161756.jpg

     

    Alors que l'AKKAsse sociale aborde sa "4ème saison" avec plus de 1400 départs contraints hors PSE en 2020 et 2021 et plus de 1800 démissions, soit plus de 40% de l'effectif total,

    Alors que le groupe Akka a procédé à 5 PSE sur 5 filiales sur 6 en 2021 impactant au final plus de 300 nouveaux départs contraints,

    Alors que la famille Frère a injecté au capital d'Akka 150 millions d'euros en décembre 2020, ainsi que M. Ricci (ex-PDG d'Akka) 50 millions d'euros,

    Alors que, à peine 7 mois après, le groupe ADECCO a lancé une OPA amicale sur Akka en juillet 2021, permettant (par la même occasion...) de faire doubler les gains de la famille Frère et de M. Ricci en doublant le prix de rachat de l'action Akka Technologies,

    Alors que les mises au placard et les mobilités contraintes perduraient en 2021 et 2022, conséquences d'un management agressif et destructeur sur les salarié.e.s en intermission, c'est à dire ne rapportant pas de chiffre d'affaire à la société car non affecté.e.s à une mission,

    Alors qu'une procédure d'alerte pour Danger Grave et Imminent (alerte DGI article L2312-60 du CdT) a été lancée suite à l'hospitalisation d'un salarié toulousain de l'établissement Blagnac Andromède des suites de ce management basé sur le harcèlement moral,

    Alors que la cabinet APTEIS avait relevé fin 2021 dans son expertise sur les Risques PsychoSociaux que 1 salarié sur 2 était en état de stress dont 2 salariés sur 3 en hyperstress,

    Alors que l'inspection du travail de la Haute-Garonne a adressé fin 2021 à toutes les filiales du groupe Akka une mise en demeure concernant tous les établissements en France suite à l'alerte DGI,

    Alors que, fautes de mises en place d'actions préventives primaires par la direction d'Akka/akkodis, la DDETS de la Haute-Garonne a saisi fin juin 2022 le Procureur de la République pour harcèlement moral sur des salariés (classé sans suite début octobre 2022, la CGT akka va saisir le juge d'instruction avec constitution de parties civiles pour harcèlement moral institutionnel),

    Alors que d'autres procédures d'alertes ont été lancées pour atteinte à la santé physique et mentale de salariés selon l'article L2312-59 du CdT en 2021 et 2022,

    Alors qu'à plusieurs reprises la CGT Akka avait alerté, dans ses communications et via les médias, de la dégradation de la santé de salariés, pouvant aller jusqu'au suicide (voir rapport APTEIS et article de l'Humanité du 17 octobre 2022),

    Alors que nous apprenions que 6 jours plus tard, le 23 octobre 2022, un salarié de l'établissement Ekis Blagnac Andromède, filiale toulousaine du groupe Akka/Akkodis, s'est donné la mort,

    Alors que les représentants du personnel du CHSCT d'Ekis, après une période douloureuse de deuil, ont voté début novembre, une expertise "Risque grave" afin d'enquêter sur les conditions de travail du salarié et de son entourage professionnel de l'établissement Blagnac Andromède,

    Alors que les représentants du personnel avaient constaté que des équipes entières d'Ekis et d'Aéroconseil étaient fortement réduites avec la délocalisation de leur travail en Inde et en Espagne,

    Alors que la direction a immédiatement attaqué cette demande d'expertise en assignant le CHSCT au tribunal judiciaire (prévu le 30/01/2023),

    Alors que la direction a illégalement mis fin aux  instances représentatives du personnel le 21 octobre pour 3 filiales et le 19 décembre 2022 pour les 3 autres filiales du groupe Akka,

    Alors que Akka/Akkodis profite de l'absence de représentants du personnel pour faire le ménage dans les fonctions transverses (licenciement de la responsable paie malgré ces 20 ans d'ancienneté après convocation par une responsable du groupe Adecco), pour imposer des décisions unilatérales sur les salaires et les frais professionnels dévalorisantes au vu de l'inflation sur tous les produits de consommation ainsi que l'énergie et l'essence, en refusant lâchement, sans le dire, les multiples demandes d'ouverture de négociations de la CGT Akka, et en s'appuyant uniquement sur l'accord injuste de la société Modis, filiale du groupe Adecco, signée par la CFDT et la CFTC,

    Alors que les 3 inspections du travail de Paris La Défense, Toulouse et Lyon ont adressé un rappel au Droit à la direction d'Akka/Akkodis en exigeant le retour immédiat des instances, et la communication de leur injonction aux représentants du personnel, que la direction d'Akka/Akkodis a bien gardé de communiquer...,

    Alors que la direction d'Akka/Akkodis est assignée à comparaître en audience le 14 février pour entrave aux instances représentatives du personnel, suite à la riposte de 5 CE/CSE du groupe Akka avec la CGT Akka en partie intervenante,

    La direction d'Akka/Akkodis a lancé sa grande diversion en organisant les élections professionnelles.

     

    Et comme cela ne suffisait pas, le calendrier de l'actualité sociale vient nous solliciter afin de contribuer à la riposte contre la réforme de la retraite (télécharger notre appel à la mobilisation adressé à tous les salarié.e.s d'Akka/Modis/Akkodis).

     

    Oui, la CGT Akka est depuis des années sur tous les fronts et doit faire aussi campagne car malgré notre présence et notre efficacité sur le terrain, avec plus de 30% de turn-over, il faut convaincre tous les nouveaux salarié.e.s de notre investissement sans relâche pour écouter, conseiller, rassurer, guider, former, assister et accueillir tous les salarié.e.s d'Akka/Akkodis.

    La CGT est LE syndicat vers qui se tournent les salarié.e.s en difficulté et nous en sommes fiers. Fiers de cette solidarité qui nous anime, fiers d'être le syndicat référent et de leur tendre la main et devenir ainsi, avec toutes nos mains rassemblées, la première force face à ces dirigeants qui privilégient la finance à l'humanisme jusqu'à dégrader la santé physique et mentale de salarié.e.s.

    La force de la CGT Akka est issue des camarades syndiqué.e.s partout en france et sur toutes les filiales d'Akka/Adecco/Akkodis, de l'appui sans faille de la CGT Modis (filiale d'Adecco), de notre  Fédération CGT des Sociétés d'Etudes et de notre Confédération Générale du Travail, de toutes nos unions CGT départementales et locales, de tous les syndicats CGT interprofessionnel et des coordinations CGT (aéronautique, automobile, etc.),  une véritable force qui nous anime et qui nous permet d'accueillir tous les salarié.e.s d'Akka/Akkodis.

    Par la mobilisation de toutes et tous, faites que la CGT soit le premier syndicat de votre entreprise!

    « L'avenir n'est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire. » Henri Bergson

    cgtakka.jpg

     

  • Appel à la grève et à la mobilisation Mardi 31 janvier 2023 : On ne lâche rien !

    Toutes et tous mobilisé.e.s contre la réforme des retraites !

    IMG_20230130_140831.jpg

     

    IMG_20230130_141008.jpg

     

    IMG_20230130_141756.jpg

  • CGT AKKA : APPEL A LA MOBILISATION ET A LA GREVE CE JEUDI 19 JANVIER

    banniere-CGT-AKKA.jpg

     

    Comme vous avez pu le constater, la CGT AKKA est depuis plusieurs années et particulièrement ces 3 dernières années, sur tous les fronts (voir notre site internet, notre blog et les réseaux sociaux).

    D’une crise sanitaire, AKKA a contribué à la crise sociale pour sauver les finances des principaux actionnaires qui ont fuit le navire AKKA non pas dans des embarcations de fortune mais bien au chaud dans leur yacht.

    Ainsi le groupe AKKA a compté plus de 1400 départs contraints en 2 ans (2020 et 2021) et plus de 1600 démissions.

    Avec plus de 30% de turn-over et les difficultés à attirer les candidat.e.s, autant vous dire que la réputation d’AKKA est belle et bien connue et reconnue sur le marché !

    Aujourd’hui, face à l’AKKAsse sociale, il n’y a pas 36 solutions, il y en a 2 :

    La Mobilisation et le Droit

    La CGT AKKA appelle tous les salarié.e.s à la mobilisation pour une retraite heureuse, valorisée et en pleine santé non pas en la repoussant encore et encore au gré des différents gouvernements du CAC40 mais dès 60 ans au gré des travailleuses et des travailleurs, pour celles et ceux qui le souhaitent !

     

    « A 50 ans, l’entreprise te fait comprendre que t’es trop vieux/vieille pour te garder et à 60 ans, l’état te fait croire que t’es trop jeune pour t’arrêter ! »

     

    Pour assurer l’équilibre de notre sécurité sociale et de notre pouvoir d’achat par rapport à la montée des prix à la consommation et de l’énergie, il est évident que les salaires doivent être augmentés considérablement.

    La CGT AKKA a demandé dès septembre 2022 l’ouverture des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) portant notamment sur les salaires. La Direction d’AKKA nous a baladé durant des mois en nous assurant que les négociations sur les salaires à AKKA auraient lieu avant la fin de l’année 2022. Au lieu de cela, la Direction a mis fin à toutes les instances représentatives du personnel pour sortir une série de décisions unilatérales issues uniquement de la société MODIS et portant sur des augmentations de salaires dérisoires et discriminantes, distribuées selon la date d’entrée des salarié.e.s, une prime illusoire versée en 2 fois, et des frais professionnelles au rabais !

    Sans consultation des instances représentatives du personnel qu’elle a décidé de supprimer le 21 octobre 2022 pour AKKA Ingénierie Produit, AKKA I&S et AKKA Services, et le 18 décembre 2022 pour AKKA High Tech, Aéroconseil et EKIS, la Direction d’AKKA prend le risque de voir toutes ses décisions unilatérales annulées par la justice et l’obliger ainsi à entreprendre des négociations loyales et sincères.

    En effet, l’AKKAsse sociale se combat par le respect du Droit donc en saisissant les tribunaux.

    La CGT AKKA saisit et/ou aide à saisir la justice dès lors que AKKA s’attaque aux droits des salarié.e.s :

    le tribunal judiciaire lorsqu’il s’agit de l’atteinte aux instances représentatives du personnel,

    le conseil des Prud’hommes pour assister les salarié.e.s qui demandent réparation face à une atteinte à leurs droits individuels,

    le juge d’instruction pour condamner le harcèlement moral institutionnel et permettre à tous les salarié.e.s concernées de se porter partie civile  (détérioration de la santé des salarié.e.s du fait d’actions répétées de représentants de l’employeur pouvant aller jusqu’à la surcharge mentale et physique – burn-out – voire la volonté de nuire à sa propre intégrité physique).

    Priver les salarié.e.s de toute représentation du personnel sous prétexte qu’elle organise les élections professionnelles, demandées depuis des années par la CGT AKKA, est irrecevable, irresponsable et abjecte au vu de la situation dramatique que vivent des salarié.e.s encore plus sous pression, le management soutenant qu’il n’y a plus de représentants du personnel pour les soutenir et les relever.

    La CGT AKKA appelle à la mobilisation, à la solidarité, à venir toutes et tous nous rejoindre dans  la rue dès ce jeudi 19 janvier pour nos RETRAITES, pour nos SALAIRES, contre l’AKKAsse sociale.

     

    Travailler plus pour gagner moins, c’est non !
     

    Pour nos retraites,

    mobilisons-nous dès le 19 janvier

     

    Pour vous inscrire à notre lettre de diffusion : cliquez ICI

    Pour vous syndiquer à la CGT AKKA : cliquez ICI

     

    Contacts CGT AKKA :

    06 67 95 74 61 du lundi au vendredi de 8h à 18h

    cgtakka.france@gmail.com

     

    GRAND EST / PACA : Emanuel (emanuel.lagie@gmail.com)

    GRAND OUEST / SUD-OUEST : Franck (franck.cgtakka@gmail.com)

    NORD / ILE-DE-FRANCE : Emanuel (emanuel.lagie@gmail.com) et Franck (franck.cgtakka@gmail.com)

     

    Télécharger l'appel de l'intersyndicale à la mobilisation 

    Télécharger l'appel à la mobilisation et candidatures élections professionnelles

    Télécharger le tract CGT national

    Télécharger le tract CGT : la réforme, un danger pour les femmes !

    Télécharger le tract CGT : Attention danger pénibilité !

    Comment faire grève ? Télécharger la marche à suivre

     

    Simulateur et Pétition, cliquez sur l'image ci-dessous :

    petitionContreReformeRetraite.jpg

  • Femmes en burn-out : sommet francophone 100% en ligne du 21/11 au 25/11/2022

    Sources : souffrance-et-travail.com

    Pour s'inscrire "en 2 clics" et recevoir les liens vers les conférences gratuites :

    https://clairejardin-menard.systeme.io/sommetnovembre2022

    Télécharger la présentation du sommet "Femmes en burn-out"

    Télécharger le Test de propagation du burn-out

    20221121-BURN-OUT-CONFERENCES.png

    La 2ème édition du sommet consacré aux femmes en burn-out ouvrira ses portes en ligne du 21/11 au 25/11/2022.

    Présentation du sommet « Femmes en burn-out » :

    Plus de 4 salariés français sur 10 sont en détresse psychologique (burn-out).
    Les statistiques montrent que le burn-out touche de façon significative bien plus les femmes que les hommes. Des femmes, chaque jour, se sentent seules, démunies, en détresse et ne sachant pas comment se sortir de cette situation.
    Ce sommet unique francophone aspire à partager de l’information, aiguiller, et surtout donner de l’espoir.
    L’organisatrice & intervieweuse a elle-même connu le tsunami « burn-out » et la reconversion.

    Description de l’évènement et inscription :

    L’évènement est 100% virtuel et gratuit. Les conférences ont lieu à heures fixes (10h et 16h) grâce aux liens de connexion vers la plateforme Youtube.

    Comment s’inscrire au sommet « Femmes en burn-out » ? : un seul lien d’inscription unique (cf liens utiles). Il permet ensuite de recevoir les liens de connexions aux différentes conférences. Les conférences sont disponibles en replay pendant 48h. Un coffret sera en vente pour les re-visionner ultérieurement.

     

    Votre contact Presse pour plus d’informations : Claire Jardin-Ménard, organisatrice du sommet, au 06.22.02.31.82 et par mail : c.jardinmenard@gmail.com.

    Liens utiles pour s’inscrire et à partager autour de vous :

    – Inscription au sommet : https://clairejardin-menard.systeme.io/sommetnovembre2022

    – Claire Jardin-Ménard sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/claire-jardin-menard-%E2%9C%A8-83384197/

    – Instagram : https://www.instagram.com/zlab/

    – Facebook : https://www.facebook.com/groups/239218744979611

    – Whattsapp : https://chat.whatsapp.com/HUDaPjky3X52vAr9Kuoy9E

    – Site web de Claire Jardin-Ménard, organisatrice du sommet : https://clairejardin-menard.systeme.io/web

     

    Présentation des conférences :

    – Burn-out : bien plus qu’un épuisement, une vraie crise identitaire, par Claire Jardin-Ménard, coach-formatrice-conférencière en burn-out féminin.

    – Burn-out – Sophrologie et pleine conscience, par Adeline Blondieau, artiste et sophrologue.

    – Le burn-out est l’expression individuelle d’un problème organisationnel, par Adrien Chignard, psychologue du travail, Fondateur de Sens & Cohérence.

    – Burn-out partout, burn-out nulle part : Comment vraiment prévenir et soigner le burn-out ? par Marie Pezé, Docteur en Psychologie, psychanalyste, responsable du réseau européen de consultations souffrance et travail.

    – Parlons ensemble des burn-out en toute bienveillance et sans jugement, par Christophe Desproges & Marc Biarnès, cocréateur du Club des Burnoutés et des Bienveilleurs.

    – Se lancer dans l’entrepreneuriat après un burn out : fausse ou bonne solution ? Comment s’y prendre ? par Catherine PY, coach en alignement professionnel – Experte des transitions professionnelles après un burn out.

    – Se reconstruire après un burn-out : les chemins de la résilience professionnelle, par Sabine Bataille, sociologue du travail et fondatrice du Réseau RPBO.

    – Boostez : les piliers pour prendre soin de soi, par Anne Everard, auteure, conférencière et formatrice.

    – Qu’est ce qu’un Happy JOB ? par Fabienne Broucaret, rédactrice en chef de My Happy Job by Moodwork et autrice.

    – Quand le travail est promesse de réparation, il peut abîmer ! par Sabine Grégoire, psychologue du travail, Thérapeute EMDR et reconsolidation.

     

    Test-propagation-burn-out_2020.jpg

     

     

  • CGT AKKA - Recueil des revendications salariales et Rencontres des salariés avec Maître RILOV

    Télécharger la communication de la CGT AKKA

     

    20221107-01-COMMUNICATION-CGT.png

    NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES (NAO)

    CAMPAGNE DE RECUEIL DES REVENDICATIONS DES SALARIE.E.S

    du 10 au 30 novembre 2022

     

    Contactez-nous pour transmettre vos témoignages et/ou revendications :

    Île-de-France / Nord : Sophie Basini

    sbasini@gmail.com

     

    Grand-Est / PACA : Emanuel Lagié

    emanuel.lagie@gmail.com

     

    Grand-Ouest / Sud-Ouest Franck Laborderie

    franck.cgtakka@gmail.com

     

    20221107-02-COMMUNICATION-CGT.png

    VENDREDI 25 NOVEMBRE 2022

    de 12h00 à 14h00

    devant le site AKKA/MODIS

    ALBERO - 3 av. du Centre -  GUYANCOURT 78280

    REUNION D’INFORMATION avec Maître RILOV, avocat au Barreau de Paris

    Rencontre avec l’avocat des salarié.e.s de CAMAÏEU, GOODYEAR, CONTINENTAL, WHIRLPOOL, BRIDGESTONE, ... et AKKA (+ de 1500 départs contraints depuis le 01/01/2020)

     

  • UD CGT 31 / CGT AKKA - EN GREVE POUR AUGMENTER LES SALAIRES, LES PENSIONS ET LES ALLOCATIONS !

    Télécharger l'appel à la mobilisation

    20221110-01-CGT31-appel-manisfestation.png

    20221110-02-CGT31-appel-manisfestation.png

    Face à l'inflation galopante, les travailleurs de tous les secteurs professionnels, les retraités et privés d’emplois se mobilisent pour obtenir des augmentations générales de salaire, de pensions et d’allocations.

    Coupés de toutes les réalités, de plus en plus isolés, Medef et gouvernement continuent de mener une opération bas-salaires.

    Non seulement le Medef et le gouvernement ne répondent pas aux revendications d’augmentation collective des salaires, mais en plus, ils tentent de remplacer le salaire brut par des primes.

    En multipliant les attaques contre les conventions collectives et les statuts, en dénonçant tous les accords, en exonérant et en défiscalisant toujours plus les heures supplémentaires, ils tentent de démolir la notion de salaire.

    Ils attaquent toujours plus le financement de la Sécurité sociale et de notre système de santé solidaire !

    Ils utilisent l’arme des fins de mois difficiles pour exercer le chantage à la prime qui démolit le salaire socialisé !!

    Mais leurs manœuvres ne marchent plus. Les salariés savent où sont leurs intérêts.

    L’Argent public pour les actionnaires et les paradis fiscaux, une insulte faite aux travailleuses et aux travailleurs !!

    Alors que nos salaires ne nous permettent plus d’atteindre les fins de mois, les entreprises touchent de plus en plus d’argent public sans aucun contrôle et sans aucun effet sur l’emploi.

    Avec 157 milliards d’euros par ans, les subventions publiques distribuées aux actionnaires sont devenues la plus grosse dépense du budget de l’Etat. En 40 années, elles sont passées de 9,7 % du budget de l’Etat consacrés aux pseudos « aides aux entreprises » à 31 % aujourd’hui !! Elles ont doublé ces 5 dernières années !

    C’est en partie grâce à cet argent public que les grandes entreprises qui en captent 80%, versent toujours plus de dividendes à leurs actionnaires. Alors que dans le même temps à l’image de Total Energies, elles  arrivent quasiment à ne plus payer d’impôts !!

    Résultat : les salariés ont la double peine, ils alimentent les actionnaires avec leur travail et avec leurs impôts !!

    La vraie raison de la réforme des retraites, de l’assurance chômage et des minimas sociaux, c’est de continuer à nous voler l’argent qui nous revient !!

    Augmenter l’âge de départ à la retraite c’est un moyen pour le gouvernement de faire baisser le montant des pensions. Pour les patrons, c’est un moyen de faire baisser encore la masse salariale en payant moins de cotisations.

    Pour les patrons, moins on profite de la retraite, plus ils gagnent d’argent !

    Avec la nouvelle réforme de l’assurance chômage, ils se servent de Pôle Emploi pour maintenir les chômeurs en otages dont ils entendent disposer selon les besoins des entreprises. Ils veulent que le chômage ne soit plus un droit mais une punition et un asservissement.

    Même chose pour les projets de fusions des minimas sociaux versés moyennant un volume d’heures de travail précaire.

    En guise de cerise sur le gâteau, nous avons les projets d’exploitation de nos camarades immigrés dans les métiers dits « en tension ». L’immigration à la carte version Medef, c’est un moyen de ne pas augmenter les salaires et de mettre les salariés en concurrence. C’est à ça que leur sert le Rassemblement National !!

    Le patronat tente d’imposer le retour au travail gratuit !! La CGT répond CONTRE LA VIE CHERE, augmentation des salaires !!

    Le budget 2023 de la Sécurité Sociale a pour but de gaver les milliardaires !!

    La CSG de Rocard et la réforme Juppé ont étatisé la sécurité sociale afin qu’elle ne soit plus l’œuvre des travailleurs eux même, comme l’avait institué Ambroise Croizat. La part des cotisations est passée de 82% en 1981 à 53% aujourd’hui. Mais l’objectif porte encore plus loin. A terme le patronat et le gouvernement, veulent arriver à fondre carrément le budget de la Sécurité Sociale dans celui de l’Etat. 

     La raison est que la Sécurité sociale, ce sont 500 milliards, soit plus que le budget de l’État et 22 % de la richesse nationale.

    Par conséquent, taper dans la caisse de la Sécu manière de dégager du Cash pour continuer de gaver les milliardaires, tout en s’assurant un filet de sécurité pour financer des politiques publiques sur notre dos ! Voilà le projet !!

    Augmenter les salaires, les pensions et les minimas sociaux, c’est urgent et c’est gagnable rapidement !

    Face à cette attaque cohérente et d’ampleur, seules les mobilisations par la grève sur le lieu de travail seront autant de grains de sable qui grippe rapidement la machine infernale !!

    Dans la continuité des mobilisations des 29 septembre, 18 et 27 octobre, la CGT appelle l’ensemble des salarié.es de ses secteurs d’activité à la grève interprofessionnelle le 10 novembre 2022, elle appelle également les retraités, les privés d’emplois, les étudiants à participer massivement aux manifestations prévues :

    Toulouse, 14H00 François VERDIER, suite au dépôt des revendications chez le Préfet

     

  • UD CGT 69 - Le jeudi 10 novembre est une nouvelle journée de mobilisation pour l'augmentation des salaires et des pensions

    Télécharger l'appel à la mobilisation de l'Union Départementale CGT 69 

    20221110-01-CGT69-appel-manisfestation.png

    20221110-02-CGT69-appel-manisfestation.png

  • Pour les salaires et les retraites, appel à la grève et à manifester le jeudi 10 novembre

    Télécharger l'appel de la Fédération CGT des Sociétés d'Etudes

    Salaire, retraite :
    Construisons le rapport de force

    Face à la montée des prix, les batailles pour des hausses significatives de salaire se multiplient dans tous les secteurs et dans toute la France.

    Si la grève dans les raffineries ont révélé le phénomène dans les médias, ce n’est pas les seules entreprises qui sont entrées en lutte. En effet, des grèves tout aussi emblématiques mais passées sous silence se sont déroulées et se déroulent encore … y compris dans nos secteurs d’activité ; et nous avons obtenu bien souvent satisfaction. Comme la lutte, seule la paie.
    En même temps, le gouvernement se prépare activement à une réforme des retraites qui reculera l’âge de départ à la retraite et baissera les pensions.

    La CGT, loin de se limiter à dénoncer cette réforme injuste a fait des propositions ignorées par le gouvernement et le patronat.
    C’est dans ce contexte que la CGT a proposé des journées nationales de grève et de manifestation dont la prochaine est le 10 novembre.
    Enfin, c’est pourquoi nous appelons l’ensemble des salarié.e.s à faire grève et à manifester.

    Le 10 NOVEMBRE 2022 TOUS ENSEMBLE CESSONS LE TRAVAIL POUR NOS SALAIRES ET NOS RETRAITES !

    Télécharger l'appel de la Fédération CGT des Sociétés d'Etudes

    Source : Fédération CGT des Sociétés d'Etudes

  • CGT AKKA - Rencontres des salariés avec Maître RILOV

     

    JEUDI 27 OCTOBRE 2022 de 12h30 à 14h00

    devant le site d'AKKA/MODIS Paris La Défense

    Tour Pacific - 11/13 cours Valmy

    Télécharger l'affiche pour la réunion d'information à Paris La Défense du jeudi 27 octobre 2022

    20221027-AFFICHE-PARIS-CGT.jpg